RMC Sport

Ligue 1: Nantes tient tête au LOSC grâce à un super Lafont et malgré le bijou d'Ismaily

Longtemps impuissants devant une performance majuscule d’Alban Lafont, les Lillois de Paulo Fonseca ont arraché le nul sur la pelouse de Nantes (1-1), ce vendredi en ouverture de la deuxième journée de Ligue 1. C'est la dernière recrue, Ismaily, qui a égalisé en fin de match.

Les belles promesses entrevues contre Auxerre n’auront pas trouvé suite. Injouables pour les Bourguignons en entame de championnat (4-1), les Dogues ont été plus dociles avec les Canaris, vendredi soir. Tenu en échec lors d’un match vivant sur la pelouse du vainqueur de la Coupe de France (1-1), en ouverture de la deuxième journée de Ligue 1, Lille a surtout buté sur un gardien immense du côté de Nantes.

En vue dans son couloir, Moses Simons a fait passer un premier frisson à la Beaujoire en trouvant le poteau de Léo Jardim après un enchaînement magnifique (25e). Le Nigérian, venu traîner au second poteau sur un corner dévié par Andrei Girotto, a finalement ouvert le score (1-0, 28e).

>> Revivez Nantes-LOSC avec notre live commenté

Lafont a brillé lors du "Blasico"

Les Dogues, joueurs mais moins efficaces qu’il y a cinq jours, où tout leur souriait, ont longtemps été impuissants face à un Alban Lafont des grands soirs (34e, 56e, 58e). Qui a écœuré les attaquant lillois, quand ce n’est pas la barre (54e) ou le pied de Jean-Charles Castelletto, sur un pétard de Jonathan Bamba, qui s’en sont chargés (73e).

Ludovic Blas, lui, était particulièrement scruté lors de cette rencontre. Le milieu de 24 ans, qui sera peut-être lillois dans quelques jours, a été aligné d’entrée en numéro 10 dans le 3-4-1-2 d’Antoine Kombouaré. Il aurait pu mettre à l’abri sa formation sur un contre éclair avant la mi-temps, mais Rémy Cabella l’a empêché de frapper vers le but vide (45e).

Sous les yeux de Moussa Sissoko, en tribunes après avoir été touché aux ischios lors du dernier entraînement nantais, il a regardé de loin ses probables futurs partenaires égaliser avec la manière. Au terme d'une action d'école, et après un une-deux parfait avec Jonathan David, Ismaily a permis au LOSC d'arracher un point (1-1, 76e). Une curieuse situation vendredi soir pour Blas, dont il aura peut-être l'occasion de se réjouir bientôt.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport