RMC Sport

Ligue 1: Nzonzi explique pourquoi il a rejoint Rennes

Steven Nzonzi (31 ans) a été présenté à la presse ce lundi trois jours après sa signature au Stade Rennais, à qui il a rapidement donné sa priorité lors du mercato.

Il a été présenté au public du Stade Rennais un soir de folie, vendredi avant la victoire au scénario dingue face à Nantes (3-2). Steven Nzonzi (31 ans) a trouvé un environnement un peu plus apaisé, ce lundi lors de sa première conférence de presse comme joueur du club breton. Olivier Létang, président du club, a expliqué que le milieu de terrain avait rapidement donné sa priorité au SFRC malgré les intérêts prononcés de certains clubs anglais qui proposaient des prêts payants. Il a aussi confirmé la nature du contrat: un prêt jusqu'à la fin de la saison avec une option d'un an supplémentaire si le club reste "dans les trois premiers" à l'issue de la saison.

"Je voulais rentrer dans mon pays, découvrir la Ligue 1"

"J’ai tout de suite aimé le challenge, a déclaré Nzonzi. C'est un club qui donne l'image d'évoluer très positivement. Ça m’a tout de suite plu. Je voulais rentrer dans mon pays, découvrir la Ligue 1. Pas mal de choses ont fait que j’ai tout de suite accepté. J’ai discuté avec le président (Olivier Létang, ndlr), ça s’est très bien passé. Toutes les énergies m’ont plu. (...) J'ai tout de suite vu que les échanges ont été très positifs avec mon entourage, mon père notamment."

Il ne pense pas à l'Euro et n'a pas discuté avec Deschamps

Le champion du monde 2018 explique ne pas avoir eu contact avec le sélectionneur, Didier Deschamps, parfois pourvoyeur de conseils auprès de ses joueurs à l'approche d'une grande compétition. Mais le joueur indique que la perspective de l'Euro ne lui venait pas encore à l'esprit alors qu'il n'a plus joué avec les Bleus depuis novembre 2018 (14 sélections). "Ça n'a pas conditionné mon choix, je me concentre vraiment sur le moment présent, a-t-il assuré. Je veux me concentrer sur l’équipe pour faire du bon travail et progresser, retrouver ma condition physique et on verra ce qu’il se passera."

Les raisons de sa mise à l'écart à Galatasaray

Il a aussi évoqué la fin de son aventure compliquée à Galatasaray, où il était prêté par l'AS Rome. En décembre, le club turc avait annoncé sa mise à l'écart en raison d'un problème de comportement. "C'est un pays différent, une organisation différente, a-t-il expliqué. Ce sont des petits détails dont je n’ai pas envie de parler aujourd’hui qui font que ça ne s’est pas très bien passé sur la fin. Je me tourne vers le futur, mon nouveau projet et je suis impatient de jouer avec ce club et en Ligue 1." 

Opérationnel dans une semaine

Il a aussi fait un point sur sa condition physique et estime qu'il aura besoin d'une semaine pour retrouver une bonne forme physique, même si Julien Stéhan, a précisé que son premier entraînement s'était "très bien passé". "Je ne suis pas au meilleur de ma forme, a-t-il confié. Je n'ai pas eu de blessure. Je me suis entraîné pendant un mois (le temps qu'il a passé sans jouer). On verra avec le staff et l'entraîneur."

Il a enfin évoqué Eduardo Camavinga, la pépite du milieu de terrain (17 ans) auprès duquel il devrait évoluer, même si Julien Stéphan a évoqué plusieurs possibilités d'associations dans l'entrejeu. "C'est un très bon jeune joueur, a-t-il confié. Ce qu’il fait à son âge, ce n'est pas évident et pas facile. Il le fait très bien, ça va être intéressant de jouer à ses côtés. Je le regardais avec curiosité. A 17 ans, je ne pense pas que j’aurais pu joueur en Ligue 1. J’étais en CFA et c'était déjà très compliqué."

Une modestie atténuée par Julien Stéphan, admiratif du joueur de longue date. "Quand il était à Amiens, j'étais à Châteauroux, je me rappelle de lui au milieu de terrain, sourit l'entraîneur rennais. J'avais été impressionné par ce qu'il pouvait dégager. A cet âge là, je pense qu'il aurait ou jouer quelques matchs en L1." 

NC avec Xavier Grimault