RMC Sport

Ligue 1: Payet a bien digéré son été frustrant (et Toulouse l'a payé cher)

Portés par un excellent Dimitri Payet, les Marseillais ont dominé sans trembler le Téfécé (4-0), ce vendredi au Vélodrome, en ouverture de la nouvelle saison de Ligue 1. Une rencontre marquée par l'utilisation de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR).

"J'ai eu des soins avant de partir en vacances. Puis je me suis reposé avec ma famille. Je me sens bien." Présent mercredi en conférence de presse, Dimitri Payet s’était voulu rassurant sur son état de forme, expliquant s’être parfaitement remis de sa blessure à la cuisse contractée en finale de la Ligue Europa. Il l’a prouvé ce vendredi face à Toulouse (4-0) en ouverture de la nouvelle saison de Ligue 1. C’est lui qui a guidé l'OM sur de bons rails en marquant sur penalty à la 45e, avant de doubler la mise à la 62e et de voir Valère Germain (89e), puis Florian Thauvin (92e), aggraver le score. Au-delà de ses buts, le capitaine phocéen a été très remuant, laissant penser qu’il a bien digéré sa blessure et son absence de la liste des 23 de Didier Deschamps pour la Coupe du monde.

Les grands débuts de la VAR

Aligné en meneur de jeu, sa position préférentielle, derrière Germain, le Réunionnais a été dans tous les bons coups. D’entrée, il a enchaîné contrôles orientés et ouvertures millimétrées pour déstabiliser des Toulousains incapables de le contenir. Et c’est donc lui qui a inscrit le premier but de la Ligue 1 version 2018-2019, juste avant la pause, sur un penalty accordé par l’arbitre après utilisation de l’assistance vidéo (VAR), grande nouveauté de la saison. Ruddy Buquet a accordé ce penalty aux Marseillais après avoir lui-même revu les images d’une action lors de laquelle le ballon a été contré de la main par Kelvin Amian sur un centre de Lucas Ocampos.

Payet en grande forme

Impeccable au moment de prendre Baptiste Reynet à contre-pied pour ouvrir le score, Payet n’a pas relâché ses efforts au retour des vestiaires. A la 62e, il a une nouvelle fois enflammé le Vélodrome en plantant son deuxième but de la soirée sur une reprise instantanée du plat du pied droit, à la réception d’une belle frappe de Bouna Sarr repoussée par Reynet.

Thauvin déjà buteur !

Remplacé par Thauvin à la 83e, Payet n’a pas été le seul à briller lors de cette rencontre. Titularisé en défense centrale au côté de Luiz Gustavo, Boubacar Kamara a lui aussi répondu présent, aussi bien dans ses duels que dans ses relances. Il faut aussi souligner la prestation de Germain, très actif et qui a trompé Reynet d'un intérieur du droit à la 90e. Quant à Thauvin, il a parachevé le succès olympien à la 92e d'un plat du pied après un bel enchaînement.

Des Toulousains impuissants

En face, Reynet a été l'un des rares à s'illustrer. Arrivé lors du mercato en provenance de Dijon, il a sauvé les siens à plusieurs reprises, en s'interposant sur une frappe enroulée de Payet à la 22e, une tentative de Morgan Sanson à la 60e, un ciseau d'Ocampos à la 70e ou encore en remportant un face-à-face avec Germain à la 75e. Ses nouveaux coéquipiers, eux, ont souffert. Trop souvent en retard, les protégés d'Alain Casanova ont multiplié les fautes tout au long du match et n'ont pas réussi à servir dans de bonnes conditions leur recrue Aaron Leya Iseka. Leurs contres ont manqué de tranchant pour inquiéter des Marseillais bien plus rassurants qu'en préparation.

Rodolphe Ryo