RMC Sport

Ligue 1: Pickeu réclame près de 7 millions d'euros à Angers

Licencié par Angers en avril 2020 pour fautes graves, l'ancien manager général du SCO, Olivier Pickeu, a réclamé mercredi sept millions d'euros au club devant le conseil de prud'hommes.

Cette affaire pourrait coûter très cher à Saïd Chabane, président du club d'Angers. Olivier Pickeu, ancien manager général du SCO licencié le 10 avril 2020 pour "fautes graves caractérisées et répétées", a réclamé mercredi près de sept millions d'euros à son ancien club devant le conseil de prud'hommes d'Angers, selon Le Courrier de l'Ouest et Ouest-France. 

Par le biais de ses avocats, Angers a d'abord contesté la compétence du conseil de prud'hommes à statuer sur ce litige, estimant que compte tenu du mandat administratif d'Olivier Pickeu à l'époque, le Tribunal de commerce serait davantage en mesure de juger cette affaire.

Verdict fin janvier

Mais les deux parties se sont surtout écharpées sur les motifs du licenciement de l'actuel président de Caen: "dénigrement du président (Saïd Chabane) et de l'entraîneur (Stéphane Moulin) et outrepassement de ses fonctions de manager général, en signant des lettres de sortie à des jeunes du centre de formation", selon Ouest-France.

Les attestations de salariés actuels ou anciens salariés, versées au dossier par les avocats du club d'Angers, ont été jugées "non sérieuses" par l'avocat d'Olivier Pickeu. Lequel a donc réclamé près de sept millions d'euros, dont près de deux millions d'euros de dommages et intérêts. Le conseil de prud'hommes a mis sa décision en libéré au 26 janvier.

D.P.