RMC Sport

Ligue 1: quand l'OL et Aulas se moquaient de Rudi Garcia sur les réseaux sociaux

Rudi Garcia est le favori pour devenir le prochain entraîneur de l’OL selon nos informations. Avant de se retrouver dans les petits papiers de Jean-Michel Aulas, le technicien a souvent été dans son viseur lors de son passage récent à l’OM.

Deux noms se dégagent ces derniers jours pour succéder à Sylvinho sur le banc de l’OL, ceux de Rudi Garcia et de Laurent Blanc. Sans club depuis son départ de l’OM en fin de saison passée, Rudi Garcia tiend la corde selon nos informations. Un choix qui pourrait surprendre tant les relations ont parfois semblé compliquées entre le technicien de 55 ans et Lyon. 

Garcia allume la première mèche…

Et notamment à la fin de la saison 2017-18 lorsque les Phocéens et les Rhodaniens luttaient pour une qualification en Ligue des champions. Début mai 2018, Jean-Michel Aulas et l’OL s’en étaient même ouvertement pris à l’entraîneur marseillais sur les réseaux sociaux au moment d’aborder le sprint final en Ligue 1.

A trois matchs de la fin de la saison, Rudi Garcia avait ainsi taclé le club gone en l’estimant favorisé par l’arbitrage. "Bruno Genesio devrait surtout bénir qu'il n'y ait pas l'assistance vidéo cette saison parce que sinon il serait quatrième et décroché, avait lancé le Marseillais avant un duel contre Nice, le 5 mai 2018. Je pense qu'ils n'ont pas trop à se plaindre de l'arbitrage sur les deux matchs cette fois, cela les changera un peu de leurs habitudes."

…Aulas réplique sèchement

Ni une, ni deux, Jean-Michel Aulas avait réagi sur Twitter. "Je pense sincèrement que coach Garcia a aussi disjoncté avec ses nouvelles accusations publiques sur l'arbitrage en faveur de l'OL, s’était lâché le président rhodanien. Elle sont insupportables et pas acceptables!"

Même son de cloche sur le compte twitter du club où l’OL s’est même amusé à lister les erreurs d’arbitrages favorables à Rudi Garcia et à l’OM. "Drôle de calcul que celui de Rudy Garcia. L’OL n’a pas été sanctionné alors qu’il aurait dû l’être à Dijon et à Montpellier. Par contre, notre équipe aurait pu obtenir 4 penalties à Bordeaux, Nantes, PSG et Rennes et ne les pas eus !", un tweet accompagné de ce commentaire d'Aulas: "Quand Coach Garcia accuse injustement et publiquement les arbitres d’avantager l’OL on voit bien que son intervention est politique et tente-t-il d’influencer les arbitres pour les matchs à venir ?"

Résultat des courses, Marseille avait pris sept points sur neuf possibles en fin de saison, Lyon six. Mais au classement, l’OL avait réussi à terminer troisième de Ligue 1 avec une longueur d’avance l’équipe phocéenne. 

Visiblement les choses se sont apaisées depuis, Rudi Garcia étant en pole pour entraîner Lyon.

Jean-Guy Lebreton