RMC Sport

Ligue 1: Rennes enfonce Nantes et vise l'Europe

Grâce à une magnfique inspiration de Martin Terrier (51e), le Stade Rennais a remporté le derby face au FC Nantes (1-0) et reste plus que jamais en course pour l’Europe. En bas de tableau, ça se complique pour les Canaris.

Avant-dernier du classement avant cette 32e journée, un point derrière le barragiste nîmois, le FC Nantes n’avait pas le droit au faux-pas au Roazhon Park. Cela tombe bien, les Canaris sont à l'aise à l’extérieur, où ils restaient sur quatre matchs sans défaite. Plus haut, le Stade Rennais est toujours en course pour attraper un strapontin européen puisque Lens (5e), avec un match en moins, et l'OM (6e), ne sont plus qu'à une longueur. Montpellier (7e) et Marseille se sont accrochés ce samedi (3-3), un résultat qui fait d'autant plus le bonheur des Bretons.

Une entame sous tension, des frictions et des cartons

Si ce derby n’a pas tutoyé les sommets, il s’est joué comme un derby breton, sous une pluie battante en première période, avec de l’engagement qui s’est souvent transformée en tension. Pour un coup de coude sur Bourigeaud, Simon aurait pu être exclu (40e) mais M.Delerue n’a sorti que le jaune pour le Canari après visionnage des images. Une rencontre tendue achevée par un total de 8 cartons jaunes.

>> Revivez Rennes-Nantes (1-0)

>> Le multiplex de la 32e journée en direct

Si Blas a sollicité Gomis (27e), les Rennais ont aussi montré quelques intentions dans le premier acte, par Bourigeaud (30e), bien repoussé par Lafont et Tait (31e), coup sur coup. Mais les hommes de Genesio ont entamé un réveil en seconde période, et ont rapidement été récompensé par un bijou de Martin Terrier qui est venu lober Lafont (51e). L'international espoirs disputait son premier match en tant que capitaine du FC Nantes en l’absence de Girotto, remplaçant.

Rennes double Montpellier et fond sur l'OM

La réaction des visiteurs s’est longtemps faite attendre, malgré un coup franc dangereux de Louza (54e), alors que Camavinga a encore obligé Lafont à la parade (60e), tout comme Maouassa (82e). Romain Del Castillo est également venu inquiéter le gardien nantais, sans cadrer (85e) pour venir boucler une seconde période à sens unique. L'ultime opportunité est venue de Kolo Muani, dont le centre puissant a échappé de peu à Chirivella (92e).

En attendant de connaître les résultats de Lorient et Nîmes, Nantes réalise une très mauvaise opération et pourrait être distancé par ses deux concurrents directs pour le maintien. Quant aux Rennais (7es, 48 pts) engrangent dans la lutte pour l'Europe et s'approchent du top 5 avant de savoir si Lens (5e, 49 pts) parviendra à garder le rythme.

Jules Aublanc Journaliste RMC Sport