RMC Sport

Ligue 1: surclassé à Guingamp, Monaco se met en grand danger

Jemerson exclu contre Guingamp

Jemerson exclu contre Guingamp - AFP

Après son humiliation subie à Paris (7-1), l’AS Monaco a de nouveau coulé ce samedi à Guingamp (3-1) lors de la 34e journée. Le club de la Principauté ne compte plus qu’un point d’avance sur l’OL et l’OM. Et l’attitude des cadres inquiète dans ce sprint final pour la deuxième place...

La blessure de Falcao lors de l’échauffement était le premier signe d’une nouvelle soirée compliquée à venir pour l’AS Monaco. Forfait de dernière minute, le meilleur buteur du club de la Principauté laissait sa place dans le onze de départ à Adama Diakhaby. Qui aurait peut-être préféré rester sur le banc, tant l’ASM s'est fait manger par une séduisante équipe de Guingamp (3-1).

Après l’humiliation subie sur la pelouse du Parc des Princes (7-1), le vice-président Vadim Vasilyev attendait pourtant une réaction de ses joueurs. Qui n’est jamais venue. Au bout de 20 minutes, Jemerson voyait même rouge pour avoir repoussé un ballon du bras sur la ligne. Briand se faisait un plaisir de transformer le penalty pour faire chavirer de bonheur une première fois le Roudourou (22e). Qui allait devenir tout simplement bouillant quelques minutes plus tard après le bijou de Didot.

La volée exceptionnelle de Didot

Bien trouvé aux 20 mètres sur un corner en retrait de Grenier, le milieu de terrain plaçait une reprise de volée exceptionnelle dans le petit filet de Sy (34e). Ultra dominé, le champion de France 2017 craquait une troisième fois dès le retour des vestiaires par l’intermédiaire de Thuram (47e). Et sans de nombreuses parades de Sy, le 3e gardien monégasque, le club du Rocher aurait pris l’eau dans de plus grandes proportions… Pour alléger un peu la note, Almany Touré réduisait l’écart à l’heure de jeu (63e), mais sans redonner espoir à sa formation.

Depuis la défaite en finale de la Coupe de la Ligue face au PSG (3-0), quelque chose semble s’être cassé dans le groupe de l’ASM. Les cadres sont soit à l’infirmerie (Subasic, Sidibé, Falcao, Baldé, Jovetic), soit bien en-deça de leur niveau, à l’image de Lemar, Glik ou Fabinho. La folle série de huit buts consécutifs de Rony Lopes ne pouvait durer éternellement pour masquer les carences collectives. Avec ce nouveau revers, Monaco ne compte plus qu’un point d’avance sur l’OL et l’OM. Sauf que les dynamiques entre le 2e et ses poursuivants sont désormais bien opposées...

VIDEO. Ligue 1 - Monaco reste sous la menace lyonnaise

D.W