RMC Sport

Lille: Galtier condamne les incidents "intolérables" à Marseille

Après la victoire de Lille face à Dijon, ce dimanche en Ligue 1 (1-0), Christophe Galtier a fermement condamné les violences qui ont lieu la veille au centre d'entraînement de l'OM. Le coach des Dogues, né et formé à Marseille, dénonce les agissements d'une "minorité de supporters".

Christophe Galtier aura toujours un oeil particulier sur la vie de l'OM. Né à Marseille, l'actuel entraîneur de Lille y a été formé et lancé en tant que joueur professionnel au milieu des années 1980. Après deux premières saisons (entre 1985 et 1987), il y est même revenu dix ans plus tard, pour une nouvelle expérience de deux ans (entre 1995 et 1997). Au total, l'ancien défenseur central a porté le maillot ciel et blanc à 132 reprises. Avec un titre de vice-champion de France (1987) et deux finales de Coupe de France perdues. Puis un passage agité en tant qu'entraîneur adjoint en 1999-2001. De quoi lui offrir une certaine légitimité lorsqu'il évoque le club phocéen.

Au lendemain des violents incidents qui ont eu lieu à la Commanderie, où des centaines de supporters sont venus exprimer leur colère, Galtier a commenté ces événements avec fermeté. "C'est intolérable, les menaces ne règlent jamais les problèmes, a déclaré le coach du Losc après la victoire de son équipe face à Dijon, ce dimanche en Ligue 1 (1-0). Quand on est supporter d'une équipe en difficulté, on l'encourage. J'ai trouvé que c'était intolérable. Ça renvoie une image très négative de ce que peuvent être les supporters à Marseille. C'est une minorité de supporters, je précise. Et le football français n'a pas besoin de ça."

"On ne va pas laisser passer", promet Eyraud

Un point de vue partagé par Jacques-Henri Eyraud. Invité de Téléfoot, vingt-quatre heures après le chaos, le président de l'OM, cible principale de la fronde des supporters, a tenu un discours musclé. En dénonçant des comportement de "délinquants".

"On ne va pas laisser passer ce qui s’est passé, a promis Eyraud. C’est une horde sauvage d’individus qui est entrée par la force dans une propriété privée en causant des milliers d'euros de dégâts et en faisant des blessés. Ce type d’événement est absolument inqualifiable et inacceptable. On a porté plainte, il y a eu une première série de plaintes dans l'après-midi. On utilisera tout ce que le droit nous permet de faire pour essayer de retrouver les coupables et faire en sorte qu’ils soient jugés."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur