RMC Sport

Lille: Galtier ne se voit pas rester "sept ou huit ans" chez les Dogues

Dans un entretien à l'AFP, l'entraîneur du LOSC, Christophe Galtier, a évoqué son avenir. S'il se dit "très bien" dans le Nord, le technicien explique aussi qu'il ne se voit pas y rester sept ou huit ans comme à l'ASSE. Or, cela fait bientôt trois ans et demi qu'il est en poste...

Certaines rumeurs l'envoient à Nice, d'autres le disent dans le viseur de l'OL, mais lui assure être très bien où il est. Pour le moment... Dans un entretien accordé à l'AFP, l'entraîneur de Lille Christophe Galtier - qui a parlé de "déstabilisation" en conférence de presse - a répondu à quelques questions sur son futur. Futur qui reste encore incertain, alors que les Dogues se battent pour le titre en Ligue 1.

"On est déjà à trois ans et demi et un nouveau projet c'est repartir pour quelques années..."

"Mon avenir est-il conditionné au résultat de cette saison? Non, pas du tout, répond-il. Mais il ne sera pas forcément décidé avant la fin de la saison car je me dois de rester concentré sur l'objectif. (...) Evidemment, je sais qu'une qualification en Ligue des champions est importante pour le club mais je ne suis pas dans la réflexion sur l'effectif qui serait à ma disposition l'an prochain. Je ne fais pas partie de ces entraîneurs qui demandent des garanties. Il faut juste que les objectifs soient en adéquation avec les moyens. On se posera tranquillement avec le président Olivier Létang, on fera un bilan mais il n'y a pas de précipitation à avoir."

Surtout pour le technicien, dont la cote n'a jamais été aussi élevée. Une prolongation au LOSC est-elle envisageable? "Il n'y a pas du tout de lassitude, je ne me sens très bien ici", martèle Galtier. En ajoutant: "Mais je pense que je ne ferai pas sept ou huit ans comme à Saint-Etienne." Or, l'ancien coach des Verts est en poste depuis décembre 2017. "On est déjà à trois ans et demi et un nouveau projet c'est repartir pour quelques années, observe-t-il. C'est toute la discussion que j'aurai avec mon président."

Les Bleus? "Je pense que le successeur de Didier sera Zidane, et ça doit être Zidane"

Une chose est sûre: Christophe Galtier ne vise pas le poste de sélectionneur des Bleus. Ou du moins, il n'y pense pas. "Je ne connais pas du tout ce rôle-là, confie-t-il. Il est souvent, et je pense à juste titre, donné à des gens qui ont connu la sélection comme joueur. Je pense que le successeur de Didier (Deschamps) sera (Zinédine) Zidane, et ça doit être Zidane. Moi je suis un vrai supporter de l'équipe de France, quel que soit le sélectionneur, et j'adore le drapeau bleu-blanc-rouge, mais jamais je ne me suis projeté dans ce rôle-là."

En attendant l'été, et le temps des choix, l'ancien défenseur veut remporter le championnat, qui serait son deuxième titre après la Coupe de la Ligue 2013 avec l'ASSE. "C'est mon plus gros défi, convient-il. Cela se présente rarement dans une carrière. A la 31e journée, on est premier avec trois, quatre et cinq points d'avance sur les trois autres équipes. Ce n'est pas beaucoup car il reste 7 matchs et 21 points à prendre, mais c'est là. Si on est arrivés là, c'est qu'on a une certaine force, une certaine qualité. On ne doit rien lâcher. Il faut se donner toutes les chances. (...) L'essentiel, c'est de n'avoir aucun regret."

C.C. avec AFP