RMC Sport

Lille: le jour où Renato Sanches a failli rejoindre le PSG

Interrogé sur sa renaissance avec Lille, cette saison en Ligue 1, par le quotidien l’Equipe, Renato Sanches a évoqué ses années difficiles en Allemagne, à une époque où il a bien failli rejoindre le PSG. Un avion lui avait été affrété, mais il n’a jamais décollé. .

Après une expérience en prêt à Swansea où il ne s’est jamais senti à l’aise, Renato Sanches est passé à un cheveu de s’engager en faveur du PSG. Transféré au Bayern Munich dans la foulée d’un titre de champion d’Europe avec le Portugal, en 2016, le milieu de terrain descend de son nuage aussi vite qu’il était monté. Le contrecoup est difficile à encaisser, le début de carrière fulgurant de la jeune météorite s’enlise en Allemagne. Sanches cherche une porte de sortie. Les contacts s’intensifient à l’été 2018 avec le Paris Saint-Germain.

"J’avais parlé avec Antero (l’ancien directeur sportif du PSG), raconte le joueur de 22 ans à l’Equipe, ce samedi. Il s’était entretenu avec mon agent, Jorge (Mendes). On avait eu un bon échange. Tout était prêt. Je me souviens que j’étais au restaurant quand mon agent m’a appelé. Il me dit: 'Demain tu t’envoles pour Paris.' Je dis OK, je rentre à la maison et je fais mes valises. Le lendemain, à l’entraînement, mon entraîneur (Niko Kovac) me dit: ‘Tu ne pars pas!’ Je suis resté. Et je n’ai pas joué."

Ses coéquipiers s'interrogent

Cette annonce de l’entraîneur bavarois, démis de ses fonctions en novembre 2019, marque le début d’un long supplice. Pas ou peu utilisé en Ligue des champions, Renato Sanches ne joue pas davantage en championnat (567 minutes sur l’ensemble de la saison) en 2018-2019.

"Le match d’après, il m’a offert cinq minutes, poursuit Renato Sanches. Ce n’était pas assez. Je perdais ma place en équipe nationale, je perdais certaines de mes qualités. Mes partenaires me demandaient pourquoi je ne jouais pas. J’étais pourtant bon à l’entraînement. L’un des meilleurs. Dans une interview, le défenseur Niklas Süle avait dit: ‘Renato est toujours le meilleur à l’entraînement.’ Et c’était encore la même chose l’été dernier…"

Transféré à Lille pour 20 millions d’euros, le milieu de terrain portugais renaît dans le Nord. Et après des années difficiles en Allemagne, son passage réussi en France lui permet de croire fortement à un retour en sélection portugaise. Il n’a plus joué avec son pays depuis le 20 novembre 2018 et un match (1-1) contre la Pologne. Le miracle lillois pourrait lui permettre d'entrevoir une participation à l'Euro 2020.

QM