RMC Sport

Lille-Montpellier: le leader arrache le nul mais grille un joker pour le titre

Mauvaise opération pour Lille, contraint au nul vendredi par Montpellier (1-1) en ouverture de la 33e journée de Ligue 1. Les Dogues sont assurés de rester leaders au terme de la journée, mais manquent l'occasion de prendre leurs distances sur le PSG qui joue dimanche.

A-t-on assisté, vendredi soir à Lille, à l’un des tournants de la saison? Difficile de le dire, tant les résultats renversants s’enchaînent dans cette Ligue 1 qui fait tout pour être terriblement indécise jusqu’au bout. Tenu en échec par Montpellier au stade Pierre-Mauroy (1-1), en ouverture de la 33e journée, le LOSC manque-là une belle occasion de distancer ses concurrents directs pour le titre de champion, le Paris Saint-Germain d’abord. Ce sont deux points de perdus. Mais au vu du scénario, les Lillois s'en contenteront toutefois.

Car punis par le but de la tête d’Andy Delort, son 12e de la saison sur un service impeccable de Gaëtan Laborde (0-1, 21e), les Lillois ont été dominateurs toute la rencontre, mais ont longtemps péché dans la conclusion. Symbole de l’inefficacité des Dogues, qui restaient sur deux succès d’affilée en championnat dont un retentissant sur la pelouse du PSG (0-1), la ligne d’attaque Yilmaz-Ikoné a manqué de justesse. Le premier aurait dû ouvrir le score d’entrée mais a trop ouvert son pied droit (4e), avant que le second ne bute sur Jonas Omlin (15e).

Araujo égalise dans le finish

La percussion d’un Renato Sanches, écarté de la feuille de match avant le coup d’envoi pour une gêne à une cuisse, a manqué au LOSC au moment de déstabiliser un bloc héraultais costaud, fort de deux lignes imperméables derrière. Le sort semblait s’acharner lorsque Benjamin André ne trouvait que le poteau sur une belle frappe du droit (57e). Alors que les Héraultais tenaient bon, la salut lillois est finalement venu du sublime extérieur du pied gauche de Luiz Araujo (85e), remplaçant au coup d'envoi.

Montpellier, qui n’a plus perdu depuis le 30 janvier dernier (7 victoires et 7 nuls toutes compétitions confondues), aura été clinique mais a craqué dans le finish. Il reste à 5 points de la cinquième place de Lens. Autre ombre au tableau pour le MHSC: la sortie sur blessure au genou gauche de son défenseur Pedro Mendes, qui semble sérieuse.

Pour Lille, ce résultat est un petit coup d’arrêt, alors que les Dogues avaient l’occasion de prendre 4, 5 et 6 points d’avance sur leurs concurrents directs. Un joker est grillé, et le PSG, qui reçoit Saint-Etienne dimanche (13 heures), pourra revenir à un petit point du LOSC en cas de succès. Décidément, cette Ligue 1 est loin d'avoir donné son verdict.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport