RMC Sport

Lille-Nantes: Les débuts fracassants d’Osimhen, déjà héros du LOSC

Un doublé de la recrue Victor Osimhen a permis à Lille de dominer Nantes (2-1) ce dimanche lors de la première journée de Ligue 1. Le buteur nigérian, qui remplace numériquement Nicolas Pépé, a évité un premier accroc à des Nordistes new-look.

Les départs de Nicolas Pépé, Rafael Leao, Thiago Mendes et Youssouf Koné lors du mercato ont laissé des traces du côté du LOSC. Mais ce dimanche, l’équipe dirigée par Christophe Galtier a confirmé qu’elle ne manquait pas de ressources. Bien que chahutés par des Nantais accrocheurs, les Dogues ont fini par s’imposer face aux Canaris (2-1) lors de la première journée de la saison en Ligue 1. Pour ses débuts sous le maillot lillois en championnat, Victor Osimhen a brillé et inscrit un doublé salvateur.

Osimhen, 20 ans, rapide et puissant

Officialisé au début du mois d’août par le LOSC, le buteur nigérian a donné raison aux dirigeants, qui n’ont pas hésité à investir une douzaine de millions d’euros pour l’arracher à Charleroi. "On est ravi de l'avoir recruté. C'est un jeune attaquant qui évolue surtout en pointe, avec des caractéristiques physiques remarquables. Il est très puissant, percutant et il a une grande capacité de buteur", avait souligné Marc Ingla au moment de la signature du joueur des Super Eagles dans le Nord de la France.

Et ce dimanche, celui qui restait sur une saison à 20 buts en Belgique a parfaitement illustré les propos du directeur général lillois. Après un gros quart d’heure de jeu, il a pris de vitesse la défense nantaise pour s’offrir un duel face à Alban Lafont (1-0, 19e) et lancé son équipe vers un succès facile.

Après s’être à nouveau montré dangereux en fin de première période, Victor Osimhen a semblé un peu accuser le coup lorsque les Nantais, pourtant privés de Marcus Coco (blessé), ont accéléré au retour des vestiaires.

Osimhen sauve un Lille encore perfectible

Impuissant sur le but contre son camp de Zeki Celik sur une frappe déviée d’Andrei Girotto (1-1, 51e), le Nigérian n’a pas arrêté de multiplier les appels et d’aller au duel face à la charnière Pallois-Wagué.

Le problème, c’est que les nouvelles recrues lilloises ont parfois montré quelques difficultés pour le trouver. Timothy Weah a beaucoup tenté sans faire de vraies différences et Benjamin André n’a pas eu son rendement habituel dans l’entrejeu. Alors que les visiteurs paraissaient bien partis pour accrocher, voire même piéger, ce LOSC version 2019-2020, l’entrée de Yusuf Yazici a changé la donne.

Disponible et souvent trouvé entre les lignes, la recrue la plus chère de l’histoire de Lille a permis à son équipe de retrouver de l’allant. C’est finalement sur une action initiée par l’international turc de 22 ans que Victor Osimhen a inscrit son deuxième but du match, tout en puissance, et offert une victoire précieuse au LOSC (2-1, 80e). Certes, le Nigérian n’a pas encore réussi à faire oublier Nicolas Pépé. Mais ce dimanche, il s’est peut-être déjà un peu mis les supporters nordistes dans la poche. 

Jean-Guy Lebreton