RMC Sport

Losc: Malcuit décrypte la méthode de "Monsieur Bielsa"

Kévin Malcuit

Kévin Malcuit - AFP

Arrivé cet été à Lille, Kévin Malcuit est passé à un autre niveau. Les Dogues, désormais dirigés par Marcelo Bielsa, ont de hautes ambitions. Le début de saison moyen des Nordistes rajoute un peu de pression. Mais le défenseur demande "du temps" pour que la machine se règle.

Il fait partie de l’impressionnant contingent de nouveaux joueurs arrivés dans le Nord pendant le mercato d’été. Recruté à l’AS Saint-Etienne pour 9 millions d’euros, Kévin Malcuit, 26 ans, a franchi un cap. Le voilà dans un club très ambitieux, avec Gérard Lopez à sa tête et Marcelo Bielsa aux commandes de l’équipe.

"Bielsa préfère avoir ses joueurs à côté de lui"

"El Loco" n’est pas un entraîneur comme les autres. Cela se sent rien que dans les nouvelles infrastructures à disposition des Dogues au centre d’entraînement, comme les bungalows de repos installés à la demande du coach. "Il y a tout pour bien récupérer, c’est très important. Ça arrive que le coach nous dise qu’on dorme là car on a doublé (double séance d’entraînement), ou parce que le lendemain matin il y a une grande séance. Il préfère avoir ses joueurs à côté de lui car il a son appart’ ici", confie Kévin Malcuit au micro de RMC Sport.

L’ex-Vert ajoute: "Il ne veut pas qu’on se disperse après l’entraînement, donc il préfère avoir ses joueurs à côté. Il préfère qu’on se repose ici et c’est mieux comme ça."

A voir aussi >> Malcuit: "On a de la chance d’avoir Bielsa"

"Il y a beaucoup de boulot"

Après une nette victoire contre Nantes lors de la première journée, le Losc a enchaîné deux défaites (à Strasbourg et contre Caen) et un match nul (à Angers). L’ère Bielsa commence de manière un peu délicate. "On sait qu’il y a du boulot. (…) Il y a beaucoup de boulot. Et il ne faut pas oublier que c’est le début du championnat, donc on verra. On en reparlera en fin de saison", assure Kévin Malcuit, pour qui il est aussi bon "de se prendre une claque, de revenir à la réalité".

A lire aussi >> Ligue 1: Strasbourg écrase Lille à l’issue d’un match complètement “loco”

"Ça ne peut pas marcher en claquant des doigts, il faut du temps"

Avec la reprise du club par Gérard Lopez en début d’année, l’arrivée de Marcelo Bielsa sur le banc cet été et les 65 millions d’euros investis dans le mercato, Lille est logiquement très attendu. "Il y a une forte attente, c’est un nouveau projet. Des joueurs de qualité sont arrivés. Il y a Bielsa, Monsieur Bielsa. Donc oui, c’est sûr qu’il y a beaucoup d’attente envers ce coach, des résultats immédiats", observe Malcuit.

"C’est un nouveau groupe, de nouveaux joueurs. Il ne faut pas oublier que des joueurs viennent de l’étranger. Il faut s’adapter à la Ligue 1. Ce n’est pas facile, il faut du temps. Il y a aussi la communication. Il y a des Français, des Portugais, des Argentins… Ça ne peut pas marcher comme ça, en claquant des doigts. Il faut forcément du temps", ajoute-t-il.

A lire aussi >> LOSC: quand Bielsa, très agacé, se paye la presse

VIDEO >> Le Vestiaire - La méthode Bielsa décryptée par Amadou: "Quand certains coachs parlent, on se dit qu'ils disent de la me***... Pas Bielsa !"

J.B avec N.B