RMC Sport

Man Utd-Man City: les tops et les flops du derby

-

- - AFP

Manchester United et Manchester City se sont quittés sur un vilain 0-0 ce dimanche à Old Trafford, lors de la 10e journée de Premier League. Un match triste et ennuyeux entre deux équipes de stars qui n’ont pas su répondre présent. Seul Anthony Martial a surnagé.

TOPS

Anthony Martial

Pour son premier derby, il n’a pas eu peur. Au contraire. A l’image de son début de saison, Anthony Martial a flambé face à l’ennemi de City. Positionné sur l’aile gauche, il a été le joueur le plus dangereux. Sa conservation de balle, ses dribbles et ses accélérations ont fait souffrir la défense des Skyblues. Même s’il subit beaucoup de fautes, il ne cesse de percuter et de provoquer son vis-à-vis. A l’image de sa passe lumineuse en fin de match pour Jess Lingard, dont la reprise a heurté la barre. Old Trafford semble en avoir fait son nouveau chouchou. Et c’est largement mérité.

Nicolas Otamendi

Préféré à Eliaquim Mangala cet après-midi, Nicolas Otamendi a parfaitement tenu la baraque aux côtés de Vincent Kompany. Le barbu argentin, transféré cet été pour 44 millions d’euros en provenance de Valence, a complétement éteint Wayne Rooney. Sa débauche d’énergie, son sens du placement et son physique de déménageur font du bien dans l’arrière-garde des Citizens.

FLOPS

Wilfried Bony

Si le spectacle a été clairement ennuyeux entre United et City, Wilfried Bony n’a rien fait pour allumer l’étincelle. Dépassé par le rythme des événements, l’attaquant ivoirien n’a jamais pesé sur cette rencontre. En l’absence de Sergio Agüero, blessé, le joueur de 26 ans a été timide, pour ne pas dire inexistant. Ses partenaires n’ont jamais réussi à le trouver. Un match à oublier.

Bastian Schweinsteiger

Où est passé le joueur qui régalait le Bayern Munich ces dernières saisons ? Depuis qu’il a signé en Angleterre cet été, Bastian Schweinsteiger n’a pas l’air très heureux. Et sa prestation du jour ne devrait pas lui redonner le sourire. Titulaire dans l’entrejeu aux côtés de Morgan Schneiderlin, l’international allemand a livré un match sans relief. Loin de ceux qui avaient fait de lui la pièce maîtresse de l’Allemagne championne du monde en 2014. Ses nombreuses pertes de balle et ses initiatives inabouties témoignent de son manque de confiance.

Wayne Rooney

Il espérait sans doute s’offrir un plus beau cadeau. Au lendemain de son 30e anniversaire, Wayne Rooney est passé à côté de son derby contre City. Lui qui a si souvent fait mal au voisin bleu... Incapable de se mettre dans de bonnes dispositions, l’attaquant anglais a multiplié les courses inutiles, les passes à contretemps et les remises mal assurées. Next.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur