RMC Sport

Monaco-Metz: Antonetti fustige l'arbitrage "dramatique"

Après la défaite 4-0 du FC Metz contre l'AS Monaco en Ligue 1 ce samedi, Frédéric Antonetti s'est ému des décisions arbitrales de Johan Hamel. Pour l'entraîneur des Grenats, deux buts n'auraient pas dû être acceptés.

Les décisions de Johan Hamel font grincer des dents chez les Grenats. Après la lourde défaite (4-0) du FC Metz sur le terrain de l'AS Monaco, ce samedi en ouverture de la 31e journée de Ligue 1, Frédéric Antonetti a vivement contesté deux des quatre buts monégasques.

Il s'est d'abord ému du penalty qui permet l'ouverture du score à la 50e minute de Cesc Fabregas, à la suite d'un contact entre Stevan Jovetić et Marc-Aurèle Caillard. Avant de déplorer le but de Wissam Ben Yedder à la 77e minute, pour une possible sortie de balle au cours de l'action.

"Avant le match, j'ai dit: «Avec M. Hamel, attention au penalty d'office». J'ai dit ça en rigolant, mais parfois, l'humour, c'est la vérité. S'il y a penalty là, il faut que je change de métier, sinon je ne comprends rien au football. C'est dramatique, car il y a aussi la VAR", a déploré Frédéric Antonetti en conférence de presse. "M. Hamel nous a arbitré trois fois, on prend quatre penalties (quatre fois et cinq penalties en réalité, ndlr) dont deux litigieux", a-t-il aussi relevé.

"Pour moi, c’était fini"

"Franchement, je me pose des questions, a poursuivi l'entraîneur messin. Lesquelles? À chaque fois qu'il y a interprétation, c'est penalty contre nous. Sur le troisième but, le ballon est sorti."

"Ça a beaucoup de conséquences sur le match parce qu’après, on a lâché. Je le regrette. À 2-0, c’était compliqué, je me suis projeté sur le match de mardi. Pour moi, c’était fini", a conclu Frédéric Antonetti qui va retrouver l'ASM de Niko Kovac dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe de France (18h45 le 6 avril).

JA avec CB