RMC Sport

Monaco-PSG: les notes

Thiago Motta "console" Jérémy Toulalan

Thiago Motta "console" Jérémy Toulalan - AFP

Le PSG a infligé une claque à Monaco (0-3) ce dimanche en accélérant en deuxième période dans le sillage de Thiago Motta, qui a battu le record de ballons touchés, et d’Edinson Cavani, auteur d’un doublé. Côté monégasque, l’attaque a trop peu pesé et la défense a progressivement pris l’eau.

TOPS

Edinson Cavani

Longtemps, Edinson Cavani a été le sosie de celui qui agaçait par sa maladresse l’an dernier. Mais comme l’an dernier, le déchet a laissé place aux buts. L’ancien Napolitain a d’abord gâché toutes ses opportunités en première mi-temps avec des gestes parfois « gaguesques » comme lorsque sa reprise du gauche a tapé son pied droit. Mais Cavani est surtout un redoutable buteur capable de gestes instinctifs comme sa tête en pleine lucarne à la réception d’un centre de Matuidi l’a rappelé (57e). Sa nouvelle occasion manquée sur la première offrande de Di Maria (68e) ne l’a pas déstabilisé. Et il n’a pas manqué de fructifier le caviar de Zlatan Ibrahimovic cinq minutes plus tard (73e).

Serge Aurier

L’Ivoirien a joué sur le même rythme élevé qu’il tient depuis le début de saison. Solide dans son couloir, il a souvent apporté le surnombre et le danger est souvent venu de son côté droit depuis lequel il a multiplié les centres. Il a parfaitement tenu El Shaarawy en profitant du replacement défensif laxiste de l’Italien pour proposer des solutions. Il s’est même créé une grosse occasion en fin de match (79e).

Thiago Motta

Thiago Motta n’a pas attendu de prolonger son contrat cette semaine pour rappeler qu’il était difficilement remplaçable dans ce rôle de sentinelle devant la défense. A Monaco, le milieu italo-brésilien a été le métronome de l’équipe parisienne notamment lorsque les Monégasques ont exercé un pressing très haut en début de match. Bien aidé par Marco Verratti dans sa tâche, l’ancien joueur de l’Inter Milan n’a perdu que deux des 148 ballons qu’il a touchés ! Record égalé cette saison (Verratti face au GFC Ajaccio).

FLOPS

Elderson Echiejile

Après le départ de Kurzawa et en attendant le retour en forme de Coentrao, Echiejile était titulaire dans le couloir gauche. Et il a encore beaucoup souffert sur son côté où Aurier et Lucas ont souvent combiné dans son dos. Le Nigérian est également mal aligné sur les actions des deux premiers buts.

Bernardo Silva

Souvent si précieux dans la mise en route du jeu monégasque, le Portugais n’a pas existé dans le couloir droit. Si Martial et El Shaarawy ont souvent permuté, l’ancien joueur du Benfica ne s’est pas sorti de la nasse tendue par le milieu parisien et le positionnement toujours propre de Maxwell. Remplacé à la 80e par Pasalic sans avoir fait d’étincelle.

Stephan El Shaarawy

Pour sa deuxième titularisation, l’Italien a peiné à trouver son équilibre avec Martial au sein de l’attaque monégasque. Auteur d’une fulgurance, il s’est mis tout seul dans une bonne position pour tirer avant de trop tergiverser et de voir sa frappe ralentie par le retour de Matuidi (18e). Et puis, c’est tout. L’attaquant a trouvé un client avec Serge Aurier et quand il a repiqué dans l’axe, il s’est cassé les dents sur Thiago Silva et David Luiz. Il y avait mieux pour se mettre en confiance.

Monaco : Subasic (4) - Fabinho (4), Raggi (3,5), Carvalho (3,5), Echiejile (3) - Toulalan (4,5), Traoré (4,5), Lemar (4,5) - Martial (4), El Shaarawy (3), Silva (3)

PSG : Trapp (5,5) - Aurier (7), David Luiz (6,5), Thiago Silva (7), Maxwell (6,5) - Thiago Motta (7,5), Verratti (7), Matuidi (7) - Lucas (6), Ibrahimovic (6,5), Cavani (8)