RMC Sport

Nantes en direct: suivez la conf' de Domenech avant le derby contre Rennes

Raymond Domenech

Raymond Domenech - AFP

Raymond Domenech fait face à la presse ce lundi à deux jours de ses débuts sur le banc de Nantes contre Rennes lors de la 18e journée de Ligue 1. Une intervention à suivre en direct sur RMC Sport.

[14h15]

C'est fini pour aujourd'hui. Merci à tous d'avoir suivi cette conférence de presse sur RMC Sport. On se quitte avec un extrait vidéo sur la méthode de Raymond Domenech.

[14h12]

Domenech sur la rivalité Nantes-Rennes

"Pour sentir le derby, il faut vivre avec les gens. Un derby, ce n'est pas entre deux clubs mais bien entre deux villes. C'est une région contre une autre. Et ça, cela manque à tout le monde car avec l'absence de public, il n'y a plus ce jeu avec les spectateurs. Je suis pressé que cela reprenne vite pour sentir cette ambiance. Il y a quelque chose d'électrique lors d'un derby mais là cela sera juste entre les joueurs et surtout les vrais Nantais et les vrais Rennais."

[14h07]

Domenech sur son amour de la Bretagne

"Je suis un vrai converti. J'ai une maison en Bretagne depuis quelques années à Etables-sur-mer, à la frontière de Saint-Quay-Portrieux. J'ai découvert ça il y a longtemps, avec les Espoirs et chaque fois je me disais que je reviendrai. A chaque fois lors des stages, il faisait un temps exceptionnel. Je trouvais ça beau. C'est un pays, enfin presque, magnifique. J'y ai aussi trouvé le respect des gens, la paix. Ce respect, je ne le trouve pas partout, soyons clair. Si on me voit apaisé, je le dois aussi à ce que j'ai vécu en Bretagne. J'avais plus de temps après 2010. J'y ai passé beaucoup de temps en paix. Je me ressource au bord de la mer. Nantes, c'est en Bretagne."

[14h06]

Domenech n'appréhende pas son retour

"Je ne me projette pas sur le banc mais dans l'équipe et ce qu'elle va faire. Le banc on s'en fout. L'important c'est ce qu'il va se passer sur le terrain."

[14h04]

Domenech encore sur sa méthode

"Je veux demander plus de relationnel à mes joueurs. Plus de relationnel aussi dans le jeu et sur ce qu'ils veulent. Je veux que l'on trouve une idée commune à travers leur ressenti du jeu. Voilà ce que m'a appris le métier d'entraîneur. J'ai besoin de leur vécu et de leur ressenti. Le partage et l'échange fera le reste."

[14h02]

Domenech sur ses relais dans le groupe

"Je vais chercher les joueurs, ce n'est pas encore spontané. Je vais faire des réunions avec des cadres de l'équipe pour parler de la vie du groupe. Les joueurs doivent me dire ce qu'ils pensent. Leur ressenti doit servir. J'ai demandé à Pallois de me trouver des joueurs leaders avec qui discuter. Chacun doit être leader sur le terrain."

[14h00]

Domenech sur Stéphan

"Je l'ai vu grandir car il était avec Guy. Je suis heureux de voir de jeunes entraîneurs à qui on fait confiance et qui réussissent. C'est du bon boulot. Je suis content pour lui. Avec Rennes c'est très cohérent, son équipe est compacte et va vite." 

[13h58]

Domenech sur sa tactique contre Rennes

"J'ai une idée. [Relancé par une boutade] Non je ne suis pas cynique. On fait trois séances sur le terrain avec trois systèmes différents. J'en choisirai un parmi les trois et je sais lequel. Mais permettez-moi de le garder. On ne va pas le dire tout de suite aux Rennais. Attendez un peu qu'ils le voient."

[13h56]

Domenech sur Nantes et son passé glorieux

"On se rappelle toujours du passé et de ceux qui ont gagné des titres. C'est le lot de chaque club. Mais là, je vis dans le présent. France 1998 a été un peu effacé par 2018. Cela a failli par 2006 mais cela l'a été par 2018. Ceux qui gagnent ont toujours raison."

[13h54]

Domenech sur le mauvais cycle nantais

"Tous les clubs ont des cycles euphoriques et des moments moins bons. Les seules grandes équipes qui arrivent à être au top en permanence, c'est le Bayern et encore. Le Barça a aussi eu des périodes compliquées. Il faut relancer un cycle et c'est bien de repartir sur un socle solide."

[13h52]

Domenech sur Rennes

"Ils sont devant au classement. Oui Rennes est l'équipe qui a le vent en poupe en ce moment. Ils ont joué la Ligue des champions et possède une maturité supérieure. Mais c'est aussi un derby. Tout est remis à zéro à chaque fois lors d'un derby."

[13h49]

Domenech sur le projet de Nantes

"Il faut retrouver cette identité de jeu. Il faut refaire fleurir un peu ce projet. Mais là l'essentiel c'est de remettre des choses en place pour travailler dans la sérénité. L'identité nantaise me correspond car j'ai une faculté de m'adapter à mes joueurs et à la culture du club où je me trouve. On ne lutte pas contre la culture d'un club. J'ai envie de retrouver cette qualité de jeu à Nantes. Mon identité c'est de voir les joueurs tenter des choses et ne pas subir mais cela doit aller avec une culture du club qui demande d'être physiquement au top. Le jeu à la Nantaise, il fallait cavaler derrière ces joueurs."

[13h45]

Sur la situation compliquée à Nantes

"Quand je suis arrivé à Lyon, monsieur Aulas venait de virer trois entraîneurs. C'était un président contesté qui découvrait le métier. Ce que je vais en faire de ce club c'est lié aux résultats et à ce que l'on va mettre en place avec les joueurs. Ce que les joueurs montreront fera que l'on parlera d'autre chose. J'ai envie de faire parler du terrain, du jeu et de l'envie de jouer des joueurs. Moi je n'ai pas de plan de carrière, l'important c'est que cette équipe fonctionne. Je vis le jour le jour et comme si c'était pour dix ans. Je veux aider ce club à se construire et continuer sa vie. Je ne suis qu'un maillon. es grands clubs ont toujours cette identité. Mon travail c'est de faire que ce club ait un avenir. On a deux matchs à jouer, je ne sais pas ce qu'il se passera après. Pour l'instant je suis venu pour six mois."

[13h43]

Des entraîneurs pour l'inspirer? Sa longue pause

"Aucun entraîneur ne reste figé. J'ai eu la chance de voir les uns et les autres pendant dix ans. J'ai accumulé une autre richesse. J'ai toujours été entraîneur. Ce qui compte c'est que je sois avec cette équipe-là, avec ces joueurs et pour ce club. Mes problèmes personnels passent après."

[13h42]

Sur l'évolution du foot

"Le terrain reste le terrain. Certaines méthodes ont peut-être changé avec des moyens techniques différents. Le jeu en soit et l'évolution des systèmes n'a pas trop changé. L'évolution se fait plus dans le management."

[13h39]

Un scepticisme des joueurs?

"Que disent les joueurs? Cela m'intéresse de savoir car je ne leur ai pas encore posé la question. Mais je n'ai pas eu ce sentiment-là. Je suis arrivé et j'étais un entraîneur. On a discuté et commencé à mettre les choses en place. Sur ce que j'étais avant, c'est à moi de leur montrer ce que je suis maintenant. C'est le plus important."

[13h36]

Domenech ne se projette pas

"Je ne me fixe jamais d'échéance. Que je sois là pour six mois ou pour dix ans, cela ne change rien. Je fais toujours comme si j'étais là pour durer. Si ce n'est pas moi, un autre construira aussi. La culture d'un club, je l'ai toujours eue et j'ai envie qu'elle se perpétue à travers moi et que les prochains entraîneurs bénéficient du travail fait avant."

[13h35]

Domenech sur ce qui a changé depuis son arrivée

"Je ne sais pas. C'est aux joueurs qu'il faut poser la question. De mon point de vue il n'y a pas de différences notoires hormis sur le plan physique. Mais c'est normal après une semaine de pause."

[13h32]

Domenech sur son approche du relationnel

"J'ai toujours fonctionné comme ça. Je ne sais pas faire autrement. Je n'ai pas reçu les joueurs un par un. En général, ce genre de rendez-vous dans une entreprise on y arrive avec les freins en se demandant ce qu'il va se passer. Moi je suis dans le relationnel instinctif. Ce n'est jamais de l'informel car je sais quand j'ai envie de parler à quelqu'un. La forme est importante mais le fond compte toujours. Je n'ai rien changé à ce niveau-là. C'est essentiel que les joueurs se sentent à l'aise. Cela me parait le plus important."

[13h30]

Domenech sur le gros manque de l'équipe

"Le plus important c'est le collectif. Les efforts ensemble, les efforts les uns pour les autres. C'est la solidarité sur le terrain. Il faut jouer en équipe, avec un collectif actif. J'ai souvent vu un groupe réactif mais une fois qu'il était dans une situation délicate."

[13h27]

Domenech sur un éventuel cadre strict pour les joueurs

"Je suis content de ce constat car je n'ai rien dit. Je ne m'en suis pas occupé. Quand vous êtes obligé de faire la police dans un groupe, c'est qu'il y a des choses qui ne vont pas. Je n'ai pas eu besoin de le faire, les joueurs l'ont fait d'eux-mêmes. C'est ça la responsabilité. Ils doivent s'imposer eux-mêmes des règles qu'ils respecteront. C'est pareil sur le terrain. Quand chacun fait ce qu'il a envie cela ne marche pas. Quand chacun respecte l'autre dans sa gestion, cela marche. Je n'ai aucun reproche à faire du côté de la discipline."

[13h25]

Domenech sur son adaptation

"Je suis entraîneur de Nantes, pour moi il n'y a que ça. J'ai pris possession des lieux. J'ai pu constater que les terrains d'entraînement n'étaient pas les meilleurs de France, c'est une évidence. Il y a des choses à améliorer. On est un peu en retard à ce niveau mais on fait avec et les joueurs s'adaptent. Je suis le coordinateur de ce groupe et je dois aider chacun à donner le meilleur d'eux-mêmes."

[13h24]

Domenech sur l'état d'esprit de l'équipe

"On verra pendant le match mais pour le moment ils sont investis. Les joueurs ont envie, ils ont bien travaillé depuis une semaine."

[13h21]

Domenech sur son groupe

"Je peux faire de nouveaux constats maos la vérité c'est le match. Je peux dire que j'ai un groupe sain, qui fait des efforts. Dans l'investissement, les joueurs sont présents. A part le match contre l'OM, ils sont au niveau des autres équipes pour les chiffres et les efforts. Maintenant il faudra des matchs pour comparer. Mais c'est un groupe avec des moyens et des joueurs de qualité. Il y a une capacité à jouer. Le problème c'est peut-être de jouer tous ensemble et de faire les efforts ensemble."

[13h20]

Domenech sur Augustin

"Je connaissais un joueur qui avait de la puissance, qui accélérait et qui allait vite. J’ai retrouvé un joueur qui n’a pas de capacité à répéter les efforts. Mais c’est déjà mieux depuis quatre ou cinq jours. Je ne prends pas son vécu mais ce que je peux en faire. Cela me parait plus important. Il est à 30 ou 40% de ce qu’il peut faire. Il y a encore du travail et cela ne se fera pas du jour au lendemain mais il a montré de l’envie. On va l'aider à revenir à son meilleur niveau. J'espère l'avoir à ma disposition le plus vite possible. C’est un joueur dont le jeu est fondé sur la vitesse et l’accélération, cela peut revenir plus vite. Ce n’est pas un défenseur qui a besoin de fond. L’attaquant peut plus choisir. Son explosivité doit nous servir à un moment ou un autre."

[13h18]

Domenech sur le point santé avant Rennes

"Blas était au repos, Louza a eu un léger problème d'adducteurs et était au repos. Louza sera disponible, pour Blas on verra mardi. Limbombe va mieux, il s'entraîne et on va lui enlever cette mémoire de la blessure. Augustin n'est pas encore prêt mais je le suis, je suis derrière lui et il fait des efforts et s'accroche."

[13h17]

Raymond Domenech succède à Nicolas Pallois

[13h16]

Pallois sur le match contre Rennes

"Le dernier derby c'est loin, je m'en fous. Le plus important c'est le match de mercredi. Tout simplement, le reste n'est pas un souci."

[13h15]

Pallois sur la grogne des supporters et la musique de cirque

"Les supporters sont mécontents et je peux l'entendre. Nous on est là pour s'entraîner afin de donner le maximum. Musique ou pas, je fais le maximum. On doit prendre des points."

[13h13]

Pallois sur la surprise de certains joueurs

"Une surprise? Non je ne pense pas. Il faut poser la question aux autres. On a eu de bons coachs ici, de grands noms. Aux joueurs de répondre présent et de refléter le discours du coach pendant les matchs. Chaque entraîneur est différent. On l'a vu avec Ranieri, Cardoso, Gourcuff ou Vahid."

[13h09]

Pallois sur le style Domenech

"Il nous parle mais il n'est là que depuis quatre jours. On verra par la suite. Je pense que cela va bien se passer. J'ai appris son arrivée par la presse, et je ne le connais pas du tout donc je ne peux rien dire. Sa réputation c'est aussi le journalistes qui la font pour un joueur ou un coach. [Sur le Mondial 2010] Vous me connaissez je ne regarde pas trop le football donc ce n'est pas mon problème. C'est du passé et nous sommes là pour travailler ensemble."

[13h07]

Pallois sur les débuts de Domenech

"Je pense que l'on a retrouvé un peu de sourire sur le terrain. Tout le monde est là, tout le monde est à l'heure. C'est une bonne chose. Au-delà de la bonne ambiance, il faut jouer et donner le maximum pour l'équipe. Il y a de l'exigence mais tous les coachs le sont. C'est à nous les joueurs de répondre présent. Dès qu'il y a un nouveau coach les joueurs veulent se montrer et en faire plus. On veut tout faire pour que cela se passe bien."

[13h05]

Pallois sur les changements de staff

"Il n'y a pas beaucoup de clubs où le staff reste longtemps. Je pense que c'est comme les joueurs. Dans tous les clubs il y a des mouvements. C'est comme ça, il faut s'adapter. Nous on donne le maximum pour le club. Je ne pense pas que nous soyons lassés. C'est comme ça. On n'a pas de bons résultats et c'est avant tout notre faute."

[13h03]

Pallois sur l'instabilité 

"Cela fait quatre ans que je suis là et il y a eu des changements. Cela fait partie du football. Il faut faire avec et répondre présent avec l'entraîneur. Le contexte est tendu dans tous les clubs. C'est comme ça et il faut faire avec. Vous voulez que je dise quoi. Oui c'est tendu, les résultats ne sont pas là et on a besoin de points pour avancer au classement. Ensuite cela ira mieux pour la suite."

[13h00]

Nicolas Pallois sur le retour à l'entraînement

"Cela se passe très bien. On a bien travaillé après les fêtes. Les premiers jours ont a surtout travaillé physiquement. On a aussi travaillé trois systèmes. Tout le monde a adhéré aux systèmes et au discours du coach. Il nous a expliqué comment se placer sur le terrain. Ce sera à nous de répondre présent sur le terrain."

[13h00]

Encore quelques minutes de patience avant le début de cette conférence de presse. Nicolas Pallois effectuera aussi un passage devant les journalistes.

[12h56]

Domenech retrouve un club... 27 ans plus tard

Raymond Domenech n'a plus entraîné en première division depuis 27 ans. A l'époque c'était à l'OL où le jeune président d'alors (Jean-Michel Aulas!) avait décidé de lui faire confiance entre 1988 et 1993. La Ligue 1 n'existait pas encore et le championnat s'appelait la Division 1.

>> Découvrez le bilan de cette ultime expérience en D1

[12h51]

Imbula première recrue de Domenech?

Un peu plus de cinq ans après son départ de l'OM pour Porto, Giannelli Imbula pourrait bien revenir en Ligue 1 et devenir la première recrue de Raymond Domenech. Agé de 28 ans, le milieu est actuellement à l'essai chez les Canaris. Ce test a provoqué la vive colère de Guingamp, son club formateur, qui espérait le convaincre de signer après l'avoir accueilli à l'entraînement ces dernières semaines.

[12h24]

En attendant l'arrivée de Raymond Domenech, pourquoi ne pas lire cet article. Le coach nantais y explique les raisons de son retour sur un banc de touche plus de dix ans après le fiasco Knysna.

[12h22]

Vivement critiqué par les supporters des Canaris depuis sa nomination, le technicien se présentera en conférence de presse à partir de 13h15.

[12h21]

Fraîchement nommé à la tête de Nantes, Raymond Domenech dirigera mercredi (19h) son premier match en Ligue 1. Et pour l'occasion, l'ancien sélectionneur des Bleus aura droit à un gros défi avec le derby breton contre Rennes.