RMC Sport

Nice-OM: scandalisé, le maire de Marseille dénonce une "mascarade"

Sur Twitter, Benoît Payan, maire de Marseille, a soutenu l'OM dans sa décision de ne pas reprendre son match de Ligue 1, dimanche à Nice, après les graves incidents ayant émaillé la rencontre.

La réception de l’Olympique de Marseille par l’OGC Nice, dimanche soir, en clôture de la troisième journée de Ligue 1, aurait dû être une belle fête du football, entre deux équipes joueuses. Il n’en a rien été, entre jets de projectiles de supporters niçois sur des joueurs de l’OM et envahissement de la pelouse, qui ont poussé l’arbitre à mettre en pause la rencontre. Celui-ci a ensuite invité les acteurs à revenir sur le terrain, quelques minutes plus tard, mais les Phocéens, ne se sentant pas en sécurité, ont refusé. Une décision que n’a pas compris le président de Nice, Jean-Pierre Rivère, mais qu’a soutenu le maire de Marseille, Benoît Payan.

"Des joueurs blessés, une sécurité défaillante : le match OGCN-OM n’aurait jamais dû reprendre", a écrit sur Twitter Payan, regrettant une "triste décision". Il s’est ensuite dit "fier de [son] équipe qui ne s’est pas prêtée à cette mascarade". "On a décidé de ne pas reprendre le match pour la sécurité de nos joueurs, a tranché le président marseillais Pablo Longoria. C'est déjà la deuxième fois, on a vécu ça à Montpellier, on a décidé de reprendre là-bas. Ce qu'il s'est passé aujourd'hui est complètement inacceptable". Trois joueurs (Luan Peres, Matteo Guendouzi et Dimitri Payet) ont été blessés durant les échauffourées et portaient des traces de coups.

Rivère n'a "pas très bien compris la décision"

De son côté, son homologue niçois Jean-Pierre Rivère regrettait la décision de ses adversaires. "L'arbitre était hésitant sur la reprise du match, les services de sécurité lui ont affirmé qu'il n'y avait pas de problèmes, a-t-il expliqué lors d’un point presse. Tout le monde a décidé de reprendre le match, le Préfet, les responsables du service d'ordre. Je n'ai pas très bien compris la décision de nos confrères marseillais de ne pas reprendre. Je suis allé en tribunes, ils m'ont garanti qu'il n'y aurait pas de problème. Tout le monde a dit que tout irait bien. Les Marseillais n'ont pas voulu."

Présent au match, puisqu’il a posté une photo de lui tout sourire en amont de la rencontre dans les tribunes, en saluant une "très belle ambiance", le maire de Nice Christian Estrosi n’a pas réagi sur ses réseaux après le match. Il s’est contenté de relayer un message d’Alexy Bosetti, ancien joueur des Aiglons, qui invitait à reprendre le jeu "pour l’amour du foot".

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport