RMC Sport

OL-Dijon: Garcia retrouve d'entrée Jobard, qu'il conseillait par texto... à la mi-temps

Fraîchement arrivé sur le banc de l’OL, Rudi Garcia va diriger ses nouveaux joueurs pour la première fois contre Dijon, samedi (17h30). L’occasion pour lui de retrouver également Stéphane Jobard, l'entraîneur dijonnais, son ancien adjoint à l’OM.

Un match symbolique à plus d’un titre. Samedi (17h30), dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1, l’OL accueille Dijon. Quatorzième du championnat de France, l’Olympique Lyonnais a vécu une trêve internationale mouvementée, avec notamment un changement d’entraîneur.

Nouveau coach du club, Rudi Garcia, pour ses grands débuts, s’apprête à retrouver une vieille connaissance. En face, son homologue se nomme Stéphane Jobard, qui a pris l’équipe bourguignonne en main depuis le début de la saison.

Jobard: "C'est un joli clin d'œil du destin"

Les deux hommes se connaissent très bien. L’an passé, Garcia entraînait l’OM et Jobard était son adjoint. Les retrouvailles s'annoncent donc spéciales, comme l’a confié le technicien dijonnais, en conférence de presse: "C’est un joli clin d’œil du destin de se retrouver face à face cinq mois après. J’ai souvent été à ses côtés, avec lui ou derrière lui. Je trouve que c’est plutôt sympa de me retrouver face à lui pour son premier match à la tête de l’Olympique Lyonnais."

La relation entre les deux hommes remonte même à plus loin dans le temps. Lui-même ancien joueur professionnel à Dijon, pendant deux saisons (2004-2006), Stéphane Jobard a eu comme entraîneur un certain Rudi Garcia.

Mais Jobard ne veut pas parler de lui comme un mentor: "Mentor, le mot est peut-être un peu fort mais c’est quelqu’un qui a souvent été sur mon parcours. C’est quelqu’un qui compte beaucoup. Il y a encore quelques semaines, il m’envoyait des textos pour me donner son avis sur nos prestations. C’est même arrivé à la mi-temps, je m’en suis rendu compte après-match. Effectivement, c’est quelqu’un qui m’a influencé parce que j’ai découvert un entraîneur avec de nouvelles méthodes de travail, avec une certaine forme de proximité avec ses joueurs."

Samedi, il n’y aura pas de place aux conseils, les deux hommes seront face à face. Dijon, 19e, aura certainement envie de faire un coup. Rudi Garcia, lui, devra redresser un club qui vacille.

MM avec ML