RMC Sport

OL-Dijon: sifflets et banderole contre Garcia pour sa première

Avant le coup d'envoi du match de Ligue 1 contre Dijon, samedi au Groupama Stadium, le nouvel entraîneur de l'OL Rudi Garcia a été sifflé par les supporters. Une banderole a également été déployée contre l'ancien coach de l'OM. Ce dernier espère malgré tout un "soutien" pour aider les joueurs à signer de bons résultats.

Il n'est clairement pas en terrain conquis. Pour son premier match au Groupama Stadium en tant qu'entraîneur de l'OL, ce samedi après-midi contre Dijon pour le compte de la 10e journée de Ligue 1, Rudi Garcia (55 ans) a été accueilli fraîchement par les supporters rhodaniens.

À l'entrée des joueurs, juste avant le coup d'envoi, une banderole a été déployée dans le virage nord: "Garcia, notre patience sera égale au respect que tu as montré au club: nulle". L'ancien coach de l'OM a également été sifflé, de façon brève mais franche, au moment où le speaker du stade a donné son nom.

Une banderole contre Rudi Garcia, lors du match OL-Dijon au Groupama Stadium le 19 octobre 2019
Une banderole contre Rudi Garcia, lors du match OL-Dijon au Groupama Stadium le 19 octobre 2019 © Edward Jay / RMC Sport

>> Retrouvez le live du match OL-Dijon

Avant cela, Rudi Garcia a pris la parole au micro de Canal+ pour aborder la question des supporters: "Tout le monde préfère être bien accueilli évidemment et apprécié, mais le plus important c'est l'équipe. Elle a besoin du soutien de nos supporters, c'est important. On a les mêmes couleurs, on veut tous gagner".

"Plus forts avec notre 12e homme"

Rudi Garcia a ainsi exprimé le souhait de voir les supporters lyonnais se focaliser sur le soutien à l'équipe, tout en insistant sur le fait que ses joueurs devront faire en sorte de mériter les encouragements: "Évidemment que nous sommes bien plus forts avec notre 12e homme, donc c'est à nous de mettre notre public derrière nous et de faire une entame de match à la hauteur de notre motivation."

Interrogé sur son onze de départ, qui n'était pas encore connu au moment de l'interview, Rudi Garcia a affirmé avoir voulu déployer une "équipe portée vers l'offensive mais aussi la complémentarité". Et de préciser: "Je n'oublie pas que j'ai de la qualité sur le banc et, comme le j'ai dit aux gars, le groupe sera très important. On ne pas le résultat à 11, mais à 19". Enfin, sur le style de jeu qu'il compte imprimer, sa réponse est on ne peut plus pragmatique: "Le style d'aujourd'hui, c'est de gagner".

JA avec EJ