RMC Sport

OL: "Il sent le jeu", la belle déclaration de Laurent Blanc à Houssem Aouar

Laurent Blanc continue de trouver ses marques à l'Olympique Lyonnais avant de diriger son troisième match de Ligue 1 contre Lille dimanche. L'entraîneur des Gones a salué ce vendredi l'apport d'Houssem Aouar après un début de saison très compliqué pour le milieu offensif.

Battu par Rennes puis victorieux de Montpellier (2-1), l'Olympique Lyonnais version Laurent Blanc espère enchaîner un deuxième succès consécutif ce dimanche lors du choc de la 13e journée de Ligue 1 face à Lille. Soucieux de mettre en place un beu football axé sur la maîtrise du ballon, le nouvel entraîneur des Gones a relancé Houssem Aouar, très peu utilisé par Peter Bosz quand il était disponible. L'ancien sélectionneur des Bleus ne s'en cache pas: il apprécie le profil du meneur de 24 ans.

"C’est un joueur qui techniquement est doué, bien sûr. Mais c’est quelqu’un qui sent le jeu. c’est quelqu’un qui anticipe le jeu. C’est quelqu’un qui est très bon quand on a le ballon. Il doit faire des efforts quand on ne l’a pas (sourire). C'est ce type de joueur que j'aime, a expliqué Laurent Blanc face à la presse à deux jours du duel contre les Dogues. Mais je pense que beaucoup d'entraîneurs aiment ce type de joueur. Ce n’est pas que moi."

>> Toutes les infos sur la 13e journée de L1

Blanc aime ces joueurs "pratiquement capables de tout faire"

Ancien grand espoir du football français après ses débuts à l'OL, Houssem Aouar a un peu accusé le coup ces derniers mois. Perturbé par des pépins physiques, le meneur de jeu garde pourtant la confiance de son nouveau coach par sa capacité à débloquer des situations pendant les matchs.

"On a d’autres joueurs comme cela, pas que Houssem. Si j’ose dire, on a des bons joueurs de football. C’est quand même une qualité, a poursuivi l'entraîneur rhodanien ce vendredi. Après il faut pouvoir les faire jouer tous ensemble. Il faut pouvoir jouer d’une certaine manière et surtout il faut avoir le caractère, la personnalité, pour quand on a le ballon créer des décalages, être dangereux et marquer des buts. Ces joueurs-là sont aussi capables de marquer des buts. Ils sont pratiquement capables de tout faire dans le football. Ils peuvent être au départ de l’action, au milieu de l’action et être à la fin de l’action. Quand vous avez ce type de joueur, vous essayez de les mettre dans les meilleures conditions."

"Pas 90 minutes à haute intensité dans le moteur"

Mais dans ce cas, pourquoi Peter Bosz n'a-t-il pas plus souvent utilisé Houssem Aouar en début de saison? Sans tacler son prédécesseur, Laurent Blanc a rappelé que l'international tricolore (une cape en 2020) n'avait pas beaucoup joué avant son arrivée avec une seule titularisation en L1 lors de la première journée de la saison. Un choix de Peter Bosz peut-être lié aux soucis physique du milieu formé à l'OL.

"Houssem Aouar avait joué 70 minutes cette saison. C’est pour cela, comme vous le constatez, malheureusement c’est peut-être aussi une chance pour les joueurs qui rentrent, en termes athlétiques et en termes de physique, il y a des joueurs qui malheureusement n’ont pas 90 minutes à haute intensité dans le moteur, a conclu Laurent Blanc sur le sujet. Il faut en tenir compte mais cela ne m’empêche pas de compter sur eux. Tant qu’ils sont sur le terrain, ils nous font beaucoup de bien."

Jean-Guy Lebreton avec Edward Jay