RMC Sport

OL-Lille: Aulas encense Caqueret et veut "continuer d’y croire"

Jean-Michel Aulas partage l’amertume de son jeune milieu de terrain, Maxence Caqueret, dont il a loué le "match exceptionnel" lors de la défaite de l’OL face à Lille (2-3), dimanche.

Les rêves de titre de Jean-Michel Aulas se sont envolés dimanche soir après la défaite de son OL face à Lille (2-3), en clôture de la 34e journée de Ligue 1. Après avoir mené 2-0, Lyon a finalement craqué et se retrouve désormais quatrième avec quatre points de retard sur le podium. Un scénario difficile à digérer pour le président lyonnais qui a réagi à ce revers par un message sur Twitter. Dans celui-ci, il a rebondi sur les regrets de Maxence Caqueret, formulés au micro de Canal+ à l’issue de la rencontre.

"On n’a pas le droit de se faire revenir 3-2 comme ça, a pesté le jeune milieu de terrain. C'est un concurrent direct. C'est dommage ce soir... C'est frustrant. On sait qu'on avait les capacités à tenir ce score. Ce n'est pas normal."

Un avis partagé par Aulas, qui loue le sens de l’analyse du joueur formé au club et auteur d’une prestation très remarquée.

"Quelle maturité Maxence, a salué Aulas. Après un match exceptionnel, une grande lucidité. Il faut continuer d’y croire car l’équipe a dominé sur la première mi-temps (seulement) l’AS Monaco et le Losc."

Auteur d'une passe décisive sur l'ouverture du score, Caqueret a brillé dans l'entrejeu lyonnais jusqu'à sa sortie à la 79e minute de jeu. Rudi Garcia l'avait aligné pour la troisième fois de suite comme titulaire en championnat, dimanche. Depuis le début de la saison, le natif de Vénissieux a été titularisé à 16 reprises dans un secteur à forte concurrence (Guimaraes, Paqueta, Mendes, Aouar).

En une semaine, Lyon a laissé s’envoler ses chances de doublé avec une élimination en quart de finale de la Coupe de France face à Monaco (0-2) et cette défaite face à Lille qui hypothèque très fortement la possibilité de s’offrir un huitième titre de champion de France. A quatre journées de la fin, les hommes de Rudi Garcia semblent avoir laissé le train des prétendants partir sans eux. Ils doivent encore disputer un match capital sur le terrain de Monaco, dimanche prochain (21h, 35e journée de Ligue 1) pour maintenir leurs espoirs de podium.

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport