RMC Sport

OL : quand Aulas déclarait sa flamme au PSG

Nasser Al-Khelaifi (PSG) et Jean-Michel Aulas (OL)

Nasser Al-Khelaifi (PSG) et Jean-Michel Aulas (OL) - AFP

Si Jean-Michel Aulas a comparé samedi soir le match OL-Monaco de la 37e journée de Ligue 1 à une finale du championnat de France puisque le PSG appartient au Qatar, le président lyonnais avait été plus élogieux avec le club parisien ces dernières années. Florilège.

Jean-Michel Aulas ne s’est pas fait des amis parmi les supporters du PSG, samedi soir. Après la victoire de l’OL contre le Gazélec Ajaccio (2-1), le président lyonnais a estimé devant les caméras que le match contre Monaco de la 37e journée de Ligue 1 serait une sorte de finale du championnat de France, réduisant le PSG au pays de son propriétaire.

« Le championnat du Qatar étant bien spécifique et réduit à une seule équipe, on va dire que c’est presque un match pour le championnat de France qui va se dérouler samedi contre Monaco », a-t-il expliqué. Ces dernières années, "JMA" avait pourtant été plus élogieux avec le PSG et son actionnaire qatari. 

Petite sélection. 

« Ils investissent de façon intelligente pour servir leurs intérêts mais aussi ceux du foot français. Ça fait progresser tout le monde. Si on avait, en France, d’autres investisseurs aux côtés d’entrepreneurs comme moi pour développer des structures, ce serait bien. »

(L’Equipe, 24 novembre 2011)

« L’arrivée d’Al-Jazira dans un contexte économique concurrentiel d’opérateurs, qui peuvent apporter leur contribution dans l’acquisition d’un certain nombre de droits, est toujours une situation profitable pour l’ensemble des acteurs. »

(Assemblée Générale LFP, 9 décembre 2011)

« J’ai beaucoup de respect pour Nasser Al-Khelaïfi, beaucoup d’amitié pour Jean-Claude Blanc que j’ai connu à la Juventus au G14 et à l’ECA. Tout le monde connaît l’admiration que j’ai pour Leonardo. Nous avons de très bons rapports. »

« L’arrivée du Qatar est donc une aubaine et ne pas le reconnaître serait idiot. Bravo donc aux Qatariens, à Nasser Al-Khelaifi et à BeIN Sports. »

(Le Parisien, décembre 2012)

« Je suis très heureux des investissements des Qatariens, par le biais des chaînes BeIN 1 et 2, qui permettent de faire face à des difficultés structurelles du football français et qui ont très vraisemblablement évité les pires difficultés économiques à certains clubs. Je me réjouis également de l’arrivée des Qataris au capital du PSG qui devrait permettre notamment au club parisien de contribuer à une amélioration significative de l’indice UEFA de la France. »

(Communiqué de presse, 16 janvier 2013)

« Nasser (Al-Khelaïfi) est un homme courtois, très compétent. Il représente l’actionnaire du plus grand club français et peut-être européen de demain. Il doit être à la Ligue. On ne peut pas gouverner la L1 sans le Paris d’aujourd’hui. »

(Le Parisien, 26 septembre 2014)

« Moi, je fais partie des gens optimistes. Je pense que Paris a une très bonne équipe. Je pense que l’année dernière, Chelsea a réussi ce que personne n’attendait au match retour, et moi, je vois bien Paris se qualifier. »

« En tout cas, je serai supporter de Paris, pour que Paris et Monaco se qualifient parce que ça fera des points pour tout le monde. Je pense que Paris a la qualité pour pouvoir le faire. »

(RMC, 16 février 2015, avant le 8e de C1 contre Chelsea)

« J'en fais mon favori » (à propos du PSG, pour la victoire finale en Ligue des champions)

« Nous avons vu le Zénith Saint-Pétersbourg, qui était aussi en puissance quelque chose d'extraordinaire et qui peut aussi aller dans le dernier carré. Le PSG a vraiment gagné beaucoup en puissance. Je souhaite que mon pronostic soit le bon. »

(Zone mixte après la victoire 5-1 du PSG contre l’OL, 13 décembre 2015)

« Il faut que tout le monde prenne conscience que c'est un exploit incroyable (d'être champion si tôt). (...) Les Parisiens se permettent de gagner où ils veulent et quand ils veulent.... sauf au Parc OL. C'est très supérieur à ce qu'on a fait, il faut le reconnaître. C'est la meilleure équipe française de tous les temps. »

« En plus de sa technique, le PSG a une telle puissance physique qu'il peut même battre une équipe comme le Barça. »

(Le Parisien, 15 mars 2016)