RMC Sport

OM: Alvaro se sent "aussi responsable" dans les incidents de la Commanderie

Dans un entretien pour Téléfoot ce dimanche, Alvaro Gonzalez est revenu sur les incidents survenus à la Commanderie en janvier dernier. Le défenseur de l'OM estime y avoir sa part de responsabilités mais ne regrette rien.

Le calme semble revenu sur la planète Marseille. Dans la foulée des nominations respectives fin février de Pablo Longoria et de Jorge Sampaoli, respectivement en tant que président et entraîneur de l'OM, le club phocéen s'est apaisé, enchaînant deux premières victoires avant de tomber ce samedi face à Nice (3-0).

Dans un entretien ce dimanche pour Téléfoot, Alvaro Gonzalez est revenu sur les dernières semaines agitées, avec en point d'orgue les incidents survenus à la Commanderie en janvier dernier. "On a vécu des moments difficiles, que ce soit pour la ville de Marseille, le club, les supporters mais aussi pour nous. Je n'avais jamais vu ça, a confié le défenseur espagnol. Je me sens aussi responsable parce que j'étais aussi le premier à aller au front, à la guerre."

"Je ne me cacherai jamais"

Patron de la défense de l'OM, Alvaro Gonzalez est réputé pour son état d'esprit combatif. "Je me reconnais dans ce genre d'ambiance car ma mentalité est de toujours faire face. Si on gagne, c'est très bien. Si on perd, je suis là aussi, je ne me cacherai jamais. Il faut des gens comme ça, je ne regrette rien, est revenu Alvaro plusieurs semaines après l'épisode de la Commanderie. Maintenant, une nouvelle ère commence avec l'arrivée de Jorge Sampaoli. Il est venu avec un football spectaculaire, basé sur un football d'attaque et de possession. Je crois que les supporters vont prendre du plaisir."

Provisoirement 5e au classement avant la fin de la 30e journée ce dimanche, l'OM espère toujours accrocher une qualification européenne en fin de saison. "Je veux rester ici pendant longtemps, je suis content et tranquille. Je me sens bien ici. Je pense que je vais avoir bientôt des nouvelles pour mon futur, a avancé Alvaro. En tout cas, je veux rester."

S'il ambitionne de pouvoir se qualifier pour la prochaine Ligue Europa et de continuer à s'inscrire dans le projet olympien, Alvaro Gonzalez a confié aussi son impatience de retrouver les supporters dans le Vélodrome et retrouver ainsi les chaudes ambiances.

GL