RMC Sport

OM-Bordeaux : ambiance électrique, MLD et les "chèvres" visées

C’est dans une ambiance très tendue que l’OM a accueilli Bordeaux ce dimanche (0-0), en clôture de la 33e journée de Ligue 1. Les spectateurs du Vélodrome, qui n’ont plus assisté à une victoire phocéenne depuis le 13 septembre, ont réservé un accueil musclé à Margarita Louis-Dreyfus et Vincent Labrune.

La situation pourrait presque paraître risible. Pour la réception de Bordeaux dimanche soir, en clôture de la 33e journée de Ligue 1 (0-0), les tribunes du Vélodrome étaient remplies… de banderoles. Des messages qui prenaient toute la hauteur d’une des deux tribunes principales. Histoire d’afficher la colère des ultras. « Margarita, riche héritière incompétente, casse-toi » ou encore « Mets les dollars ou casse-toi », lisait-on notamment à l’attention de l’actionnaire majoritaire du club.

« Evitez-nous l’humiliation d’une relégation »

Après la défaite à Bastia (2-1), les réunions se sont enchaînées cette semaine entre Margarita Louis-Dreyfus, Michel, le président Vincent Labrune et les joueurs. Mais l’actionnaire a finalement décidé de renouveler sa confiance au coach espagnol, maintenu jusqu’à la fin de la saison. Malgré une 13e place au classement et une zone rouge qui se rapproche dangereusement. « Evitez-nous l’humiliation d’une relégation », pouvait-on d’ailleurs distinguer sur une autre banderole face à Bordeaux. Vincent Labrune en a lui aussi pris pour son grade avec un « Il y en a assez ! ».

Onze chèvres et des sifflets

L’accueil était sonore au Vélodrome ce dimanche. Michel s’est littéralement fait huer par les spectateurs qui avaient fait le déplacement. Les joueurs ont également eu le droit à des sifflets. Les travées du stade n’étaient pas pleines. Il faut dire que l’OM n’a plus gagné à domicile depuis le 13 septembre. Mais les quelques appels au boycott entendus dans la semaine n’ont pas été suivis. Le virage Sud avait joué la carte de l’humour avec onze panneaux à l’effigie… de chèvres ! Le tout sur une musique de Benny Hill ! Façon de rappeler aux joueurs leurs responsabilités dans ce naufrage.

Un bus sous escorte policière

Après le match et alors que l’OM concédait un nouveau match nul (0-0) dans son antre, certains spectateurs ont commencé à s’agiter et à manifester leur colère, contenus par le service d’ordre. Avant cela, malgré les sifflets à la mi-temps, les tribunes du Vélodrome avaient joué le jeu en encourageant leurs joueurs.

Des joueurs qui ont quitté le stade dans un bus banalisé, sous escort policière. Le bus est parti vers 00h15. Steve Mandanda est lui parti dans sa voiture. Aucun ne s'était arrêté en zone mixte. 

-
- © AFP
-
- © AFP

Cinq personnes interpellées

La préfecture de police a indiqué que cinq personnes avaient été interpellées au Vélodrome lors d’OM-Bordeaux ce dimanche soir. Trois personnes l’ont été durant la rencontre pour avoir utilisé des fumigènes alors que les deux autres ont été arrêtées pour avoir jeté des projectiles en fin de match.