RMC Sport

OM: Garcia a-t-il définitivement perdu ses cadres?

Le match nul contre Angers samedi (2-2), après avoir mené 2-0, replace l'OM dans une position très inconfortable. Dans le vestiaire, les cadres laissés sur le banc relayent beaucoup moins le message de Rudi Garcia.

Rudi Garcia, très agacé après le match nul de l'OM contre Angers (2-2) après avoir mené 2-0, a donc haussé le ton samedi soir et pointé du doigt un certain manque d’humilité de ses joueurs. Face au coach de l’OM, un groupe avec désormais assez peu de répondant.

Dans un passé pas si lointain, et quand le vestiaire marseillais était en plein doute, les cadres n’hésitaient pas à prendre la parole pour remobiliser les troupes marseillaises. Mais depuis de longues semaines, les tauliers du vestiaire sont relégués sur le banc ou affichent de grandes difficultés à entrer en cours de jeu. "On a l’impression qu’ils ont carrément baissé les bras", reconnait un intime du groupe marseillais.

Payet frustré, Gustavo et Rolando moins impliqués

Au-delà de Steve Mandanda, qui joue habituellement son rôle mais était suspendu samedi, Adil Rami sait qu’il souffre pour retrouver son niveau et donc se fait plus discret dans ses prises de parole. Dimitri Payet, de plus en plus frustré d’entrer en jeu si tard, a du mal à se forcer pour jouer son rôle de capitaine. Luiz Gustavo et Rolando nourrissent eux aussi un sentiment d’injustice et s’impliquent moins dans la vie de groupe... Leurs discours mobilisateurs se font aujourd’hui moins entendre en cette période plus compliquée.

Rothen: "On a l’impression que les joueurs jouent pour Balotelli"

"On est obligés de constater que l’OM est en régression, même avec l’apport de Balotelli, constate Jérôme Rothen dans Team Duga. Et je pense même que c’est pire depuis l’arrivée de Balotelli. Il y a des joueurs qui ont perdu leur leadership, il y a ceux que Rudi Garcia a écarté complètement et qu’il va ressortir du chapeau parce qu’il est bien obligé. Florian Thauvin, quand je vois ses matchs, je me dis qu’il est peut-être moins bien. Mais aujourd’hui, tout est fait pour que Balotelli soit dans les meilleures conditions. On a l’impression que les joueurs jouent pour lui et flippent de ne pas lui donner le ballon. Ils préfèrent servir Balotelli, qui fait des passes impossibles, plutôt que Thauvin qui faisait des bonnes choses et était décisif. Tu as perdu quasiment tous tes leaders, à part Balotelli. Cette gestion et ces résultats, l’OM ne s’en remettra pas s’il garde Rudi Garcia."

Cela passait plus inaperçu lorsque l’OM gagnait, avec une série de cinq victoires et un nul en six rencontres entre début février et le 10 mars. Les choix de Rudi Garcia étaient d’ailleurs assez peu contestés, en interne. Même si certains joueurs s’attendaient à plus de changements dans le onze de départ après la défaite contre le PSG (3-1), en clôture de la 29e journée de Ligue 1 le 17 mars dernier…

Dugarry: "On lui a reproché de ne pas faire des choix forts et on lui tombe dessus?"

"Je comprends la discussion sur les cadres mais je suis désolé, ils n'étaient pas au niveau, regrette Christophe Dugarry sur RMC. Ils restaient sur une dynamique, il a trouvé une organisation en 4-4-2 qui fonctionnait et lui permettait de gagner. Avec les cadres, ces matchs, ils n'étaient pas forcément capables de les gagner. Où les faire revenir? Quand? Tu gagnes tous les matchs jusqu'à présent, tu mènes 2-0 avec une équipe qui fonctionne bien et tu n'as qu'un match par semaine... On lui a reproché de ne pas faire des choix forts, d'aboyer et de ne sortir que des remplaçants. Il sort des cadres, il est courageux, tout le monde est content et on lui tombe finalement dessus?"

Malgré les discours de façade - promettant que ses leaders sont encore très impliqués dans la vie du groupe - Rudi Garcia a donc un peu perdu ses cadres. Seront-ils relancés après cette contre-performance face au SCO? C’est l’un des enjeux de la prochaine composition d'équipe pour le déplacement à Bordeaux vendredi soir. Un match capital pour le club, dont la quatrième place (à huit points de l'OL) pourrait se transformer en sixième position en cas de victoires de Reims et Saint-Etienne. 

ABo avec F.Ge