RMC Sport

OM: "Il montre de belles choses", Amavi et Villas-Boas séduits par Luis Henrique

Recruter pour permettre à André Villas-Boas de faire souffler ses attaquants et comme un pari sur l'avenir, Luis Henrique a déjà séduit son entraîneur et ses coéquipiers. Le technicien portugais et Jordan Amavi se sont montrés très élogieux à l'égard du Brésilien ce jeudi en conférence de presse.

Il est déjà séduit. Présent ce jeudi en conférence de presse, à deux jours d’accueillir les Girondins de Bordeaux pour la septième journée de Ligue 1 (samedi, à 21h), Jordan Amavi s’est montré très élogieux à l’égard de Luis Henrique, le nouvel attaquant de l’OM. "Il doit apprendre la langue mais je le sens à l'aise. Il montre de très, très belles choses. Il est encore jeune (18 ans), mais je ne me fais pas de souci pour lui, ça va être un très bon joueur", a souligné le latéral gauche phocéen.

"Ils se sont très bien adaptés"

Recruté pour un peu plus de 8 millions d’euros après s’être révélé au Brésil à Três Passos Atlético Clube et Botafogo, Luis Henrique a surtout joué au poste d’ailier depuis le début de sa jeune carrière, mais il devrait aussi permettre à André Villas-Boas de faire souffler Dario Benedetto lors de certains matchs. En spectateur dans les tribunes du Vélodrome pour la réception du FC Metz (1-1) fin septembre, le Brésilien était resté sur le banc contre l’OL (1-1) avant la trêve internationale.

"Il est prêt. Il montre de très bonnes choses", a confirmé à son tour Villas-Boas en conférence de presse, laissant entendre que Luis Henrique pourrait avoir du temps de jeu dans les prochaines semaines.

Prêté par le Bayern Munich avec option d’achat, Michaël Cuisance est au moins aussi attendu que Luis Henrique. "Ils se sont très bien adaptés. Michaël a joué au Bayern, on le voit à l’entraînement par sa qualité. Il est facile techniquement. J’ai l’impression qu’il est là depuis un an", a confié Amavi. Cuisance (21 ans); cherchera à se faire une place dans un secteur où la concurrence sera féroce avec Morgan Sanson, Valentin Rongier, Boubacar Kamara, Pape Gueye ou encore Kevin Strootman.

RR