RMC Sport

OM: "Il ne peut pas y avoir de racisme à Marseille", Eyraud défend Alvaro

Invité de Top of the Foot sur RMC, Jacques-Henri Eyraud a réitéré son soutien total à Alvaro Gonzalez, qui avait été accusé par Neymar d'avoir tenu des propos racistes lors de PSG-OM. Pour le président marseillais, le défenseur espagnol "n'est pas un joueur raciste" et le club phocéen est celui de "l'antiracisme".

"On est le club de l'antiracisme, donc il ne peut pas y avoir de racisme sur le terrain de l'Olympique de Marseille". Deux semaines après la relaxe d'Alvaro Gonzalez, accusé par Neymar d'avoir tenu des propos racistes lors du match PSG-OM en septembre, Jacques-Henri Eyraud a profité de son passage dans Top of the Foot sur RMC pour réaffirmer tout son soutien au défenseur espagnol.

"Évidemment qu'Alvaro n'est pas un joueur raciste. J'ai vu un homme blessé, touché, effondré, par rapport à ce qu'il s'était dit de lui", a déclaré jeudi le président du club phocéen, soulagé de pouvoir "refermer ce chapitre".

>> Abonnez-vous à l'offre groupée RMC Sport + Téléfoot pour rien manquer des chocs de la Ligue 1

"Je suis heureux qu'on ait reconnu qu'il n'y avait pas eu de preuve montrant qu'il avait dit des choses inacceptables et qu'il se concentre aujourd'hui sur le terrain en étant l'homme qu'il est. C'est-à-dire quelqu'un de bien fondamentalement", a ajouté Jacques-Henri Eyraud, jugeant par ailleurs que son joueur n'a pas porté plainte pour diffamation parce qu'il est "soucieux de l'apaisement nécessaire". Un choix effectué en toute conscience, sans directive du club: "On ne force pas ls joueurs à adopter une attitude plutôt qu'une autre".

"On est le club de l'antiracisme"

Le dirigeant est en tout cas convaincu que l'ADN de l'OM interdit toute forme de discrimination de la part de ses joueurs: "Ne serait-ce que parce que nos supporters ne l'accepteraient pas. (...) Un joueur étant coupable d'actes de racisme serait immédiatement ostracisé et rejeté par nos supporters. (...) On est le club de l'antiracisme. Le club de la diversité. Un club qui est fidèle à la diversité du monde et qui est conscient que sa diversité fait la richesse de notre ville et aussi de notre football".

Jacques-Henri Eyraud a par ailleurs rappelé son engagement personnel sur ce sujet: "Je suis tellement touché par ce thème du racisme et des discriminations que, avec Steve Mandanda, j'ai signé une tribune il y a quelques mois dans Le Monde pour dire que le footballeur africain est rentré depuis longtemps dans l'histoire du football, et qu'il n'a pas la place qu'il mérite dans les organes de direction et de représentation du football européen et mondial".

dossier :

Neymar

JA avec Jean-Louis Tourre et Mohamed Bouhafsi