RMC Sport

OM: "La seule chose qu’on n’a pas travaillée avec Sampaoli, c’est le sommeil", sourit Payet

L’OM s’est imposé face à Dijon, ce dimanche, en clôture de la 31e journée de Ligue 1 (2-0). Après la rencontre, Dimitri Payet, auteur de deux passes décisives, en a profité pour évoquer la méthode de Jorge Sampaoli au micro de Canal +.

Il a eu deux énormes occasions. Une du gauche, une du droit. Mais Dimitri Payet les a vendangées avec une maladresse inhabituelle ce dimanche face à Dijon. "Elles n’étaient pas dures à mettre, c’est juste mon pied qui n’est pas bon, tout simplement", s’en est amusé le milieu de terrain de l’OM après la rencontre. Malgré une prestation sans grand relief, son équipe l’a tout de même emporté dans cette affiche de clôture de la 31e journée de Ligue 1 (2-0). "Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il y a des occasions. Il vaut mieux en avoir et les louper, ça se rectifie plus facilement que de ne pas s’en créer du tout", a estimé Payet sur Canal +.

Double passeur décisif, le joueur de 34 ans a déposé un corner sur la tête de Leonardo Balerdi (45e). Avant de trouver celle d’Alvaro Gonzalez sur coup-franc (79e). "On a travaillé les coups de pied arrêtés. Ce soir, ça paye, savoure-t-il. C’est bien pour la confiance, c’est bien au classement. Ça nous permet d’entamer ce sprint final de la meilleure des manières."

"L’un de nos matchs référence"

Interrogé sur la méthode de Jorge Sampaoli, réputée intense, Payet a confirmé que la charge de travail était copieuse ces dernières semaines à la Commanderie. "La seule chose qu’on n'a pas travaillée, c’est le sommeil, plaisante l’international français. On se réveille tôt, on se couche tard, mais on sait qu’on en a besoin. On a beaucoup de choses à rectifier, à travailler. Et quand ça paye comme ce soir, c’est tout bénéf. L’objectif, c’est bien évidemment d’accrocher une coupe d’Europe. Donc voilà, le sprint est lancé."

Reste désormais à proposer un spectacle un peu plus séduisant. Tout en continuant à gagner. Même si Payet semble avoir apprécié la prestation des siens: "On a eu deux semaines où on a beaucoup travaillé. Et je pense qu’on a l’un de nos matchs référence, entre guillemets, depuis l’arrivée du nouveau coach. Que ce soit dans les intentions ou dans l’utilisation du ballon. Dans l’organisation aussi. On a vraiment des postes assez spécifiques. On essaye de jouer comme ça. Ça a plutôt bien marché." A voir si ça suffira la semaine prochaine, sur la pelouse de Montpellier. Face à un concurrent direct pour l’Europe.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport