RMC Sport

OM: Larguet a trouvé des joueurs "secoués"

Appelé sur le banc de l'équipe première de l'OM après la mise à pied d'André Villas-Boas, Nasser Larguet, habituel directeur du centre de formation, se retrouve à préparer un choc contre le PSG en Ligue 1. Il a raconté en conférence de presse cette situation particulière, et provisoire, comme il l'a bien précisé.

Un vendredi normal, Nasser Larguet aurait dû faire le tour des différentes équipes de jeunes de l'OM, avant les rencontres du week-end. Mais aujourd'hui, l'habituel directeur du centre de formation s'est retrouvé en conférence de presse, à devoir évoquer les problèmes de l'équipe première et le choc à venir contre le PSG, dimanche en Ligue 1.

Appelé d'urgence sur le banc olympien, après la mise à pied d'André Villas-Boas, le technicien marocain est revenu sur cette drôle de situation, et sur ses premiers contacts avec le groupe professionnel. Le tout dans un contexte de crise, entre les mauvais résultats et l'attaque de la Commanderie par des supporters samedi dernier.

"Je leur ai demandé de prendre leurs responsabilités"

"C’est vrai que les joueurs ont été secoués, il y a eu des événements assez durs, a reconnu l'entraîneur par interim. Mais je sens chez eux une grande motivation pour les prochaines échéances, pas seulement pour le PSG mais pour les matchs des prochaines semaines. Ils sont très professionnels et 'focus' sur ce qui les attend sur le terrain."

A Lens, mercredi soir (2-2), Larguet dit avoir pris ses "responsabilités" pour la composition d'équipe. Tout en tentant de ramener un peu de calme et d'envie dans le vestiaire. "Mon discours a été simple, raconte-t-il. Je leur ai dit que je comprenais leur situation, en leur demandant aussi de prendre leurs responsabilités pour aller chercher un résultat."

"Je n'ai aucune ambition de médiatisation"

Relativement inconnu du grand public, le coach est également revenu sur son parcours. "Je suis un formateur dans l'âme, c'est quelque chose qui m'habite d’être au service des jeunes, de pouvoir les mettre sur la voie du professionnalisme", résume Larguet. En précisant bien n'être que de passage avec les pros: "Je n'ai aucune ambition de médiatisation ni quoi que ce soit, je veux juste faire mon métier, ce qui m’a été demandé par le club, et revenir le plus vite possible avec mes jeunes, sourit-il. Sans dénigrer ce que je vis actuellement, car c'est du pur bonheur."

Alors que sa dernière expérience d'entraîneur semblait remonter à sa période havraise, au milieu des années 2000, Larguet en a aussi profité pour mettre à jour son CV. "Quand j'étais DTN au Maroc (2014-2019), j’avais la responsabilité des équipes nationales de jeunes. J’avais créé la sélection U15, j’étais avec eux sur le banc, je les ai préparés, et je me mettais comme adjoint aussi avec les U17 ou les U20, indique-t-il. J'ai également dirigé l'équipe nationale du CHAN, avant qu’elle soit championne d’Afrique au Maroc. Mais ça faisait deux ans que je n'entraînais plus le week-end à proprement parler, c'est vrai."

Et Larguet de le répéter: "Je fais juste ce qui m'a été demandé, j’accompagne l'équipe pour les matchs qui arrivent. Quand le nouveau coach viendra, je l'accompagnerai aussi pour qu'il prenne le relais."

CC avec FG