RMC Sport

OM: le message des South Winners pour éviter les débordements au Vélodrome

Le groupe des South Winners a publié ce mardi un communiqué pour appeler les supporters de l’OM à ne pas être auteurs de débordements. Les ultras phocéens espèrent éviter des incidents similaires au jet d’une bouteille sur Dimitri Payet lors du choc entre l’OL et Marseille.

A l’heure ou le supporter de l’OL, auteur d’un lancer de bouteille sur Dimitri Payet a été condamné par la justice à six mois de prison avec sursis et cinq années d’interdiction de stade, les ultras marseillais appellent à la responsabilité de chacun. Après avoir rappelé les nombreux matchs vécus à huis clos à cause du Covid-19, les South Winners ont insisté sur ce que signifie faire partie du peuple marseillais.

"Nous devons tous être responsables. La responsabilité qui fait que nous gérons notre tribune depuis plus de 30 ans en collaboration avec l’OM, avec nos adhérents et en bonne intelligence avec les stadiers du club, a indiqué le groupe de supporters dans un message posté sur les réseaux sociaux. La sécurité nous l’assurons y compris dans nos spectacles avec fumis et autres accessoires. Les messages sont parfois forts et violent, mais ce ne sont que des messages. Le verbe est haut, le vocabulaire peu choisi, mais cela reste une tribune, un lieu de spectacle. Indisciplinées, bruyantes et rebelles, nos rebelles, nos tribunes sont à l’aime de notre ville et c’est pour cela que nous nous y sentons."

>> Les dernières infos sur les incidents d'OL-OM

"Ne leur donnons pas le prétexte à nous punir de notre passion"

Les incidents lors du choc de la 14e journée de Ligue 1 entre Lyon et Marseille sont du fait d’un individu isolé et non pas de la majorité des supporters, les ultras ont tenu à le rappeler. De la même manière que ces comportements gâchent le match, ils ne servent personne et surtout pas l’équipe et ses fans.

"Une bouteille, un papier, un pétard et notre fête s’arrête, ne leur donnons pas le prétexte à nous punir de notre passion. Marseillais Marseillaise, ce que nous vivons depuis le début de saison ne peut être suspendu à un stupide jet de quoique ce soit, sur qui que ce soit. Notre vacarme, et notre ferveur suffisent à écraser nos adversaires, ont encore souligné les ultras phocéens dans leur communiqué. Cette passion que nous mettons font de ce maillot une tunique que l’on arbore avec fierté, et tout autre couleur une punition pour celui qui subit notre pression. Cela nous suffit."

Pas de sanctions généralisées après les incidents "d’Aulas Land"

Malgré les incidents multiples du début de saison en Ligue 1, les South Winners ne veulent donc pas de nouvelles sanctions contre tous les fans à cause du comportement d’un seul individu.

"Nous ne souhaitons plus de nouvelles sanctions, de nouvelles batteries de punitions des condamnations plus sévères, nous ne voulons plus de tout ça pour un membre de notre famille. Car quel que soit son groupe, qu’il en ait un ou pas, un supporter est un supporter."

Et le groupe de supporters de l’OM de se payer ceux qui cherchent à faire des supporters les seuls responsables de la situation actuelle et des différents incidents.

"Ceux-là viendront nous donner des leçons et nous dire ce que nous devons faire, comment le faire et qu’ils nous puniront si nous ne le faisons pas. La blague, merci Messieurs, faîtes vos affaires. Vendez, achetez, servez-vous, comme vous le faites depuis tant d’années, ont enfin lâché les South Winners. Au lendemain des incidents d’Aulas Land, l’heure n’est ni à la critique ni à donner des leçons. Chez nous comme ailleurs, les actes d’un ou de quelques-uns peuvent condamner les autres. La connerie n’a pas de couleur, pas de bannière, pas de drapeau. Alors restons vigilants et préservons nos tribunes."

Un rappel bienvenu, vus les projectiles lancés vers Neymar lors du dernier OM-PSG.

JGL avec FGe