RMC Sport

OM: les images des scènes de folie pour l'arrivée d'Alexis Sanchez à l'aéroport de Marseille

De centaines de supporters marseillais s’étaient donnés rendez-vous à l’aéroport de Marignane, mardi soir, pour offrir un accueil absolument bouillant à Alexis Sanchez. Le Chilien de 33 ans va s’engager libre avec l'OM.

Marseille, c’était le Chili. L’avion d’Alexis Sanchez, recrue star pour la Ligue 1 qui va s’engager en faveur de l’Olympique de Marseille, a atterri à l’aéroport de Marignane à 20h49, mardi. Les supporters de l’OM, plusieurs centaines, étaient déjà sur place depuis plusieurs heures avant l’atterrissage de l’international chilien.

Et l’ambiance qu’ils ont mise pour accueillir l’ancien attaquant de l’Inter Milan fera date dans la ville phocéenne. Présents en masse, absolument bouillants, les fans olympiens avaient sortis les tambours, un drapeau chilien géant déposé par les South Winners, et des chants puissants en l’honneur d’"El Niño Maravilla" (l’Enfant prodige).

Cardoze a dû jouer le garde du corps au milieu des fumigènes

Réceptionné sur le tarmac marseillais par Jacques Cardoze, directeur de la communication de l’OM qui avait déjà teasé la venue de l’attaquant avec un petit message pas vraiment énigmatique sur Twitter ("Un nouvel astronaute sur la planète Mars" suivi du drapeau chilien), Sanchez est apparu un peu surpris par la ferveur de ses nouveaux supporters.

>> Revivez l'arrivée de Sanchez dans notre live

Au moment de sa première apparition (il viendra deux fois au-devant des fans), maillot au numéro 70 sur le dos et écharpe du club au bras, les fans ont craqué des fumis devant un joueur de 33 ans d’abord tout sourire, avant de se montrer presque gêné par cet accueil pour le moins sans filtre.

Alexis Sanchez à son arrivée à Marseille
Alexis Sanchez à son arrivée à Marseille © DR

Les supporters, hystériques, ont dû être contenus par l’imposant service de sécurité dépêché par le club, et un Cardoze en mode garde du corps. Les "Ohé, ohé ohé ohé, Sanchez, Sanchez!" tombaient sans discontinuer, jusqu’à ce que le Chilien ne se réfugie définitivement dans l’aéroport, non sans une dernière frayeur en manquant de glisser... sur un fumigène au sol.

"Il a besoin de passion, d’être aimé"

La résiliation de son contrat avec l’Inter Milan, lundi, était le dernier obstacle qui résidait entre Alexis Sanchez et l’Olympique de Marseille. Il est libre désormais de s’engager avec Marseille pour les deux prochaines années. Passé par certains des plus gros clubs européens (Barça, Arsenal, Manchester United, Inter), il sera présenté mercredi.

"Il a besoin de passion, d’être aimé. On ne lui a pas donné tout ça à Milan, donc il vient à Marseille pour ça", clame sur l’antenne de RMC Enzo, un supporter hispanophone de l’OM. L’accueil qui lui a été réservé aura en tout cas été à la hauteur. L’histoire d’amour commence avec fracas.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport