RMC Sport

OM-OL: Garcia a placardé la déclaration de Gueye pour motiver les Lyonnais

Pour motiver ses hommes avant le choc OM-OL le week-end dernier au Vélodrome (1-1), Rudi Garcia a affiché une déclaration de Pape Gueye dans le vestiaire lyonnais. "Si on peut les priver de gagner le championnat, on va le faire", avait dit le milieu marseillais en conférence de presse.

La ficelle est grosse, elle est vieille comme le football (ou presque), mais elle est toujours utilisée par certains techniciens. Notamment Rudi Garcia. Alors que l'OL s'est rendu dimanche dernier au Vélodrome pour affronter l'OM en Ligue 1 (1-1), l'entraîneur lyonnais a visiblement tenté de motiver ses hommes en les piquant un peu. Ou plutôt, en se servant du milieu marseillais Pape Gueye pour les piquer.

Passé vendredi dernier en conférence de presse d'avant-match, l'ancien Havrais avait été cuisiné sur la rivalité entre les deux clubs, et avait fini par lâcher une petite phrase dans un sourire: "Si on peut les priver de gagner le championnat, on va le faire, confiait-il. On ne va pas y réfléchir." Du pain béni pour Garcia.

Bruno Genesio appréciera l'hommage

Comme l'ont remarqué des internautes attentifs dans le reportage des médias de l'OL sur les coulisses du match à Marseille, l'entraîneur - ou un membre de son staff - n'a pas hésité à placarder la déclaration du joueur adverse dans le vestiaire rhodanien au Vélodrome, juste à côté de la porte, histoire que personne ne la loupe.

Pape Gueye dans le vestiaire de l'OL au Vélodrome
Pape Gueye dans le vestiaire de l'OL au Vélodrome © OLTV

A son époque phocéenne, Garcia - qui affichait régulièrement des messages de motivation sur les murs de la Commanderie - avait vu un certain Bruno Genesio user de la même méthode avant un OM-OL. Le coach lyonnais avait lui placardé une sortie d'André-Frank Zambo Anguissa, qui avait dit vouloir "éclater" les Rhodaniens. Et Lyon, cette fois-là, s'était imposé en terre ennemie (3-2).

Dans le même registre, citons aussi l'éphémère coach nantais Miguel Cardoso, qui avait l'habitude de coller des posters de lions dans le vestiaire, en demandant aux joueurs de rugir. Ce qui, vu son bilan à la Beaujoire, n'a pas été d'une grande efficacité.

C.C.