RMC Sport

OM: Sampaoli note "des progrès" mais demande de la patience

Sans être inquiété, mais sans briller non plus, l’OM (6e) est venu à bout de Dijon (20e) ce dimanche lors de la 31e journée de Ligue 1. Jorge Sampaoli prévient qu’il faudra du temps pour que les joueurs marseillais récitent ses préceptes.

Trois victoires (à domicile), pour une défaite (à l’extérieur). Sur le papier, le bilan de Jorge Sampaoli après ses premiers matchs à la tête de l’OM est positif. Son équipe s’est même bien relancée dans la course à la 5e place de Ligue 1, avec désormais un seul point de retard sur Lens. Mais dans le jeu, à l’image de la prestation assez terne au Vélodrome ce dimanche face à la lanterne rouge dijonnaise (2-0), les préceptes de l’entraîneur argentin ne sont pas encore tous maîtrisés par les joueurs marseillais, qui se retrouvent pour certains à des postes inhabituels (Florian Thauvin relayeur, Luis Henrique piston gauche).

"On voit des progrès sur le positionnement, sur les changements qu'on a mis en place, souligne Jorge Sampaoli, tout en demandant de la patience. C'est positif d'avoir continué à jouer jusqu'au bout. Les joueurs travaillent à comprendre un nouveau système, ça prendra du temps. Aujourd'hui, on a eu le contrôle, on a eu des avantages numériques. Mais on n'a pas su concrétiser des occasions nettes et le match est resté ouvert. Mais on travaille pour structurer différemment l'équipe. Cela prendra du temps pour avoir une manière de jouer efficace mais il y a déjà des aspects d'évolution perceptibles."

Sampaoli: "On veut aider équipe à aller le plus haut possible mais en jouant, en attaquant"

L’un des axes de progression de cet OM sampaoliste, c’est d’alimenter plus correctement Arkadiusz Milik à la pointe de l’attaque. "On a beaucoup joué sur les côtés, avec beaucoup de centres de Payet, Thauvin, Lirola, mais on n'a pas su trouver Milik, regrette l’entraîneur marseillais. Il faudra qu'on trouve des connexions entre nos joueurs et notre n°9, sinon ça sera difficile. Aujourd'hui, on a eu un gros volume de passes dans le camp adverse. On retrouvera ce schéma contre des équipes et des défenses très regroupées. On doit savoir les fixer, les déplacer."

A sept matchs de la fin de saison, l’OM aura-t-il suffisamment de temps pour devenir plus serein ? Le déplacement à Montpellier (8e), samedi, risque de valoir cher. "L'objectif arrivera à travers nos progrès, explique Jorge Sampaoli. Il faut mieux jouer. On veut aider équipe à aller le plus haut possible mais en jouant, en attaquant. Alors on pourra parler d'objectifs au classement. Ce qu'on travaille, c'est mettre en place une philosophie de jeu pour être à la hauteur de l'histoire de ce club." Belle promesse.

LP avec CB et FGe