RMC Sport

OM: Thauvin, la cheville de la discorde

Sur fond de désaccords entre le chirurgien ayant opéré le joueur et André Villas-Boas, le staff de l’OM a repris la main sur la préparation physique de Florian Thauvin. Cinq mois après son opération de la cheville, le cas Thauvin créé beaucoup de tensions, en coulisses. Le joueur travaille dur. Mais sa date de reprise n’est pas encore fixée.

"Désormais, on contrôle la situation. Florian a commencé à travailler avec notre staff, de manière plus agressive. C’était mon souhait. Ça marche bien, sa cheville n’est pas gonflée, ce sont de bons signaux."

Oui, l’OM a désormais la main sur le programme de réathlétisation de Florian Thauvin. L’information, glissée ce midi par André Villas-Boas peut paraître anodine, mais elle mérite d’entrer un peu plus dans les détails pour comprendre à quel point la cheville du champion du Monde a encore créé quelques remous en interne, ces dernières semaines.

Villas-Boas a haussé le ton

Agacé de devoir encore attendre le retour de l’International français, André Villas-Boas a en effet haussé le ton ces dernières semaines. James Calder, le chirurgien qui a opéré Thauvin, préconisait récemment un retour à l’entrainement, et non en compétition, fin février, selon les sensations du joueur. AVB s’était mis en tête de donner du temps de jeu à Thauvin dès OM-Nantes, le 22 février. 

Deux visions s’opposaient. D’un côté un coach, soucieux de la santé de ses joueurs, mais qui a parfois la sensation que certains médecins font preuve d’un peu trop de prudence. De l’autre côté un chirurgien, qui se refuse à céder à la pression des échéances sportives et qui souhaite jusqu’au bout des ongles respecter un protocole de soins pour éviter une rechute. 

Tensions en interne

La reprise en mains, par le staff d’André Villas-Boas, du programme de remise en forme de Thauvin ne s’est donc pas faite en toute sérénité. Les déclarations de l’entraîneur olympien, qui avait parlé d’une "défaite pour nous... et pour le chirurgien" à l’évocation d’un délai rallongé pour son retour à la compétition, ont fait grincer quelques dents, James Calder étant réputé comme la référence, en Europe, pour les problèmes de cheville. 

Le chirurgien a tenu à rappeler qu’il n’avait forcé personne, que son objectif principal est de préserver la carrière du joueur et que la décision de l’opération a été prise après validation du staff et de l’entourage du joueur.

Le chirurgien anglais ne veut plus que sa responsabilité soit engagée

Impatient de retrouver Thauvin, André Villas-Boas a donc demandé que l’OM et son staff soient désormais en charge de la remise en forme du joueur. L'ailier marseillais travaille désormais principalement avec Pedro Silva, préparateur physique et homme de confiance d’AVB. Avec un programme et des délais différents de ce qu’avait imaginé le chirurgien anglais. Florian Thauvin était auparavant suivi, à domicile, par un kiné anglais missionné par James Calder. Le kiné britannique a quitté Marseille. Vexé qu’on lui mette autant de pression, le chirurgien anglais a fait savoir que, dans ces conditions, sa responsabilité n’était plus engagée si les précautions qu’il préconise ne sont pas suivies.

Date de reprise encore incertaine

Malgré ces désaccords et tensions autour de sa cheville, le champion du monde travaille dur. Les sensations seraient plutôt bonnes, mais la vigilance reste de mise. A part quelques exercices en salle, Thauvin n’a pas encore retouché le ballon. Un retour avec le groupe n’est pas encore programmé. En interne, les plus optimistes évoquent un retour à la compétition et quelques minutes mi-mars. D’autres, plus pessimistes, demandent de la patience et affirment que Thauvin ne pourra être compétitif qu’après la prochaine trêve internationale, programmée juste après le OM-PSG du 22 mars. 

F.Germain