RMC Sport

PSG: Après la crise, "Mbappé coûtera au plus 40 millions d’euros" assure Cohn-Bendit

L'épidémie de coronavirus pourrait bientôt bouleverser l'économie de la planète foot et notamment lors du mercato. Selon Daniel Cohn-Bendit, la valeur des joueurs, y compris celle des stars comme Kylian Mbappé, risque une énorme chute.

L'épidémie de coronavirus a déjà chamboulé la saison 2019-20 en entraînant l'interruption de presque tous les championnats de football dans le monde. En Europe, les plus grandes ligues restent dans le flou concernant une éventuelle reprise et accumule les pertes.

>> Le sport face au coronavirus, les dernières infos en direct

Malgré un plan de la FIFA pour sauver l'économie du foot, le ballon rond pourrait s'offrir une grosse cure d'austérité après la crise sanitaire. Passionné de sport et ancien député européen, Daniel Cohn-Bendit a publié un vibrant message ce vendredi pour appeler le sport professionnel à plus de sobriété.

Cohn-Bendit: "Comme s’il y avait eu une attaque nucléaire"

Invité par le journal Ouest-France à donner son opinion sur le refonte de l'économie du sport, l'ancien militant d'extrême-gauche a plaidé pour une reconstruction totale du système et notamment lors du marché des transferts. Avec la crise économique liée à l'épidémie de coronavirus, les clubs ne pourront plus dépenser des fortunes lors du mercato. Exit, donc, les modèles financiers basés sur le trading de joueurs selon lui. Le PSG pourrait perdre gros après avoir consenti à de gros efforts pour recruter et face à un tel manque à gagner.

"C’est comme s’il y avait eu une attaque nucléaire et qu’il fallait reconstruire, mais sur d’autres bases, a d'abord lancé l'ancien élu écologiste dans son billet d'humeur. Demain, Mbappé coûtera au plus 35-40 millions d’euros et non plus 200 millions. Et qui pourra l’acheter? Il va y avoir une régulation de fait."

Plusieurs mesures pour réduire la facture

"Dany le Rouge" a ensuite proposé plusieurs solutions afin de mieux réguler le football et de limiter les dépenses. A l'image des sports US ou même du Top 14, Daniel Cohn-Bendit a milité pour l'introduction d'un plafond salarial et d'une remise à plat de tous les revenus. Egalement ciblés par le militant écologiste, les managers et autres agents, pas assez encadrés à son goût. Enfin, l'ancien homme politique, espère voir plus de mesure dans le financement du football par les diffuseurs.

"Il faudrait repenser toute l’organisation du financement par les médias, a encore suggéré l'ancien élu dans sa tribune. Quand vous avez des négociations entre les instances pour les retransmissions des matches, il faudrait un pourcentage, à définir, qui aille pour le sport olympique et un autre pour le sport amateur par exemple."

JGL