RMC Sport

PSG: Blanc s'agace au sujet de David Luiz

David Luiz

David Luiz - AFP

Laurent Blanc s’est montré agacé envers David Luiz qui a refusé de sortir alors qu’il s’était légèrement blessé à la fin du choc OM-PSG (1-2), ce dimanche. Le Brésilien a finalement tenu sa place jusqu’au coup de sifflet final en faisant grincer les dents de son entraîneur.

A neuf jours d’affronter Chelsea en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, Laurent Blanc se soucie de l’état de santé de ses troupes. Alors quand David Luiz s’est tenu une cuisse à la 78e minute du match OM-PSG dimanche soir, il n’a pas hésité avant de demander à Marquinhos d’enlever son survêtement pour remplacer son coéquipier. Seul problème, ce dernier n’était pas de cet avis. Et après avoir reçu des soins du staff médical, il a tranquillement repris sa place en charnière centrale.

« Le changement a capoté… C’était amusant »

Interrogé sur la fronde de l’ancien défenseur de Chelsea, l’entraîneur du PSG a d’abord évacué la question. Avant de laisser apparaitre son agacement. « Le changement a capoté… C’était amusant », a-t-il lâché en grinçant des dents avant de demander par deux fois à passer à la question suivante. Il a finalement clos le sujet de manière ironique : « Il est resté sur le terrain. Il a bien fait parce qu’il a été très bon dans les dix dernières minutes. » Ambiance.

Blanc confirme que Lavezzi « négocie son départ » mais…

Interrogé sur un possible départ d’Ezequiel Lavezzi en championnat chinois, Laurent Blanc a expliqué qu’un départ de l’Argentin pouvait intervenir dans les prochaines semaines. A moins que des blessures dans l’effectif parisien ne contraignent l’entraîneur à revoir sa position sur la question. L’ancien Napolitain sera-t-il présent face à Chelsea le 16 février prochain ? « Je ne peux pas vous le garantir, d’un côté comme de l’autre », a répondu l’entraîneur parisien.

« Le club pourra vous en dire plus que moi sur ce dossier, poursuit Blanc. Il s’était préparé pour venir à Marseille et il est finalement resté à Paris au dernier moment pour négocier son départ. On avait un peu anticipé puisqu’on avait ouvert la porte à « Pocho » lors du mercato d’hiver. Il n’avait pas saisi l’occasion. Si c’est le cas (qu'il parte, ndlr), on n’avait pas forcément prévu de le remplacer au mercato. (…) Le club a certainement des discussions avec l’entourage de « Pocho ». Mais si demain, des attaquants ont un problème musculaire, il y aura une réflexion. »

NC avec FGe