RMC Sport

PSG: ça part au clash avec Neymar, absent sans autorisation

Alors que le doute planait concernant la date de sa reprise, Neymar est officiellement engagé dans un bras de fer avec le PSG. Le club parisien a publié un communiqué ce lundi dans lequel il déplore l'absence du Brésilien à la reprise de l'entraînement. Le joueur, ciblé par le Barça pour un retour, risque des sanctions.

Cette fois, c'est officiel: entre Neymar et le PSG, le bras de fer commence. Blessé à la cheville lors de la préparation de la Copa America avec le Brésil et forfait pour la compétition, le joueur était à Rio dimanche, pour la finale remportée par la Seleçao face au Pérou (3-1). Mais le flou demeurait jusque-là quant à la date de sa reprise avec le PSG.

Il était à Rio dimanche

Visiblement, le Brésilien était attendu... dès ce lundi, soit en même temps que le reste du groupe professionnel (Marquinhos et Thiago Silva mis à part, car titulaires en sélection durant la Copa America). Le club de la capitale l'a fait comprendre dans un communiqué aussi court que cinglant à l'égard de son meneur de jeu. 

"Ce lundi 8 juillet, Neymar da Silva Santos Junior était convoqué pour la reprise des activités du groupe professionnel du Paris Saint-Germain. Le Paris Saint-Germain a constaté que le joueur Neymar Jr ne s’était pas présenté à l’horaire et au lieu convenus, et ce sans en avoir été autorisé au préalable par le club", écrit le PSG.

Des sanctions à venir

Quelques lignes dans un contexte tendu, qui voit depuis plusieurs semaines les rumeurs se multiplier concernant la situation de Neymar, de plus en plus proche d'un retour au Barça. En conférence de presse vendredi dernier, Josep Maria Bartomeu affirmait les envies de départ du Brésilien, arrivé avec fracas il y a deux saisons à Paris. "Nous savons qu'il veut quitter le PSG, assurait le président du FC Barcelone vendredi. Mais nous savons aussi que Paris n'est pas vendeur."

En plus d'enclencher des tensions supplémentaires, cette absence à l'entraînement pourrait valoir des sanctions à Neymar. "Le Paris Saint-Germain déplore cette situation et prendra les mesures appropriées qui en découlent", conclut le PSG dans son communiqué. Elles seront sans doute financières. En attendant la suite. Mais cette situation n'est pas sans rappeler celle d'Antoine Griezmann, lui aussi parti au clash avec l'Atlético pour rejoindre le Barça.

A.Bo