RMC Sport

PSG: contrairement à Tuchel, Marquinhos rejette la thèse de la peur à Dortmund

Après la défaite du PSG à Dortmund en Ligue des champions, Thomas Tuchel avait regretté la "peur" de ses joueurs sur le terrain. Marquinhos lui a répondu ce samedi en rejetant cette thèse.

Il est impossible que des joueurs comme ceux du PSG aient "peur de jouer des grands matchs", a assuré le défenseur parisien Marquinhos ce samedi, répondant à son entraîneur Thomas Tuchel, qui avait regretté la "peur" de son équipe mardi à Dortmund en Ligue des champions.

Le technicien allemand avait indiqué après la défaite 2-1 en huitième de finale aller que ses ouailles avaient "joué avec la peur de faire des erreurs", épinglant aussi le "manque de confiance" de l'équipe.

"Il a dit cela?", s'est étonné Marquinhos en conférence de presse à la veille d'affronter Bordeaux en Ligue 1. "Je ne peux pas commenter, il faudrait que j'entende sa déclaration, mais de la peur, je ne pense pas", a poursuivi le Brésilien.

"Tu ne peux pas dire que ces joueurs ont peur de jouer des grands matchs"

"On est des grands joueurs habitués à jouer des grands matchs, certains d'entre nous ont été champions du monde. Tu ne peux pas dire que ces joueurs ont peur de jouer des grands matchs", a ajouté le défenseur. "On n'a pas été dans notre meilleure soirée, mais le résultat n'est pas le plus catastrophique du monde, on connaît notre force et on sait que ce sera dur pour Dortmund de refaire le même match au Parc des Princes" le 11 mars lors du match retour des huitièmes de finale de la C1. 

Quant au choix de son entraîneur de modifier le schéma tactique habituel avant la rencontre européenne, se privant de l'attaquant Mauro Icardi au profit d'un système à trois défenseurs centraux, "Marqui" a indiqué comprendre Tuchel.

"Il a ses décisions, ses manières de penser, il nous donne beaucoup d'informations, essaie de trouver un schéma tactique pouvant donner un avantage. C'était un match avec beaucoup de retours de blessures dans l'équipe, c'est peut-être pour cela qu'il a changé le schéma", a-t-il indiqué.

"La meilleure réponse, c'est le terrain, ce n'est pas une défaite qui va tout changer, tout déstabiliser et tirer les gens vers le bas", a également assuré le défenseur central.