RMC Sport

PSG: en colère, Galtier répond à l'attaque "très difficile à encaisser" de Fournier et s'explique sur le ramadan

L'entraîneur du PSG Christophe Galtier est revenu samedi soir sur une semaine agitée sur fond d'une polémique liée au ramadan, et initiée par son ancien supérieur, Julien Fournier, ex-directeur du football de l'OGC Nice.

Christophe Galtier s’était abstenu tout au long de la semaine de répondre aux attaques de Julien Fournier proférées à son encontre sur RMC. L’ancien directeur du football de l’OGC Nice, du temps où Galtier en était l’entraîneur, avait porté de graves accusations contre celui qui entraîne désormais le PSG. Tout en refusant d’expliciter l’origine de leur désaccord, Fournier avait assuré dans l’After que s'il venait à expliquer les raisons pour lesquelles lui et Galtier s'étaient disputés à Nice, le coach du PSG pourrait ne plus entraîner, "ni en France ni en Europe".

Galtier: "Je n'ai jamais rien imposé"

On apprenait finalement plus tard cette semaine que la gestion du ramadan serait la cause principale de cette sortie médiatique. Une idée battue en brèche par Jean-Pierre Rivère, avant la rencontre au Parc samedi soir. Le président de l’OGC Nice a volé au secours de Galtier sur Canal+, s’étonnant de la méthode utilisée par son ancien collaborateur Julien Fournier. "Je sais tout ce qui a pu se dire, il n’y a pas de sujet franchement, je le pense sincèrement. C’est une divergence de points de vue. Il n’y pas de quoi en faire un événement", a expliqué Jean-Pierre Rivère.

Un soutien bienvenue et apprécié à sa juste valeur par Christophe Galtier à l’issue d’une semaine pour le moins agitée. "Ce fut un plaisir de retrouver les dirigeants de Nice qui m’ont bien soutenu dans cette semaine qui a été difficile sur plan personnel. Parce que j’ai été attaqué de manière très injuste, alors que je suis quelqu’un d’ouvert au niveau de l’esprit. Faire ces allusions sur des problèmes de ramadan qui basculent sur autre chose c’est très dur à encaisser. Je sais tout ce que je peux faire en termes de discussion avec les joueurs pendant cette période, sur le jeûne. J’échange avec mes joueurs, je partage avec eux, mais je n’ai jamais rien imposé."

QM