RMC Sport

PSG-Guingamp : Gourvennec, mordant défenseur de Blanc

Jocelyn Gourvennec

Jocelyn Gourvennec - AFP

Alors que l’EAG défie ce soir le PSG au Parc des princes (20h30), Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Guingamp, s’est emporté contre le traitement médiatique réservé à l’égard de Laurent Blanc. Et ses mots sont tranchants.

Jocelyn Gourvennec a fait l’actualité cette semaine en figurant parmi les quatre nommés des Trophées UNFP au titre d’entraîneur de l’année en L1. « Très heureux » de cette nomination, le technicien de Guingamp a en revanche beaucoup moins apprécié le traitement médiatique réservé à Laurent Blanc, qui fait également partie des quatre, au cours de la saison. Alors que son équipe se déplace au Parc des Princes, ce vendredi soir (20h30) en match avancé de la 36e journée, il en a profité pour dire tout le bien qu’il pensait de son homologue parisien. Et la virulence de son argumentation balaie la thèse, relancée cette semaine, du corporatisme et du chauvinisme des entraîneurs français.

« Le PSG, c’est très complet, c’est très fort. Ils ont été beaucoup attaqués cette année et je trouve de manière excessive. Et là on retrouve le PSG de la saison dernière, qui était une vraie machine, analyse-t-il. Vous les avez taillés ! (Rires). Vous les avez tous taillés ! Laurent Blanc s’est fait massacrer, le PSG s’est fait massacrer. On entendait ‘’untel ou untel n’a plus le niveau…’’ Il faut changer. Je suis effaré de ce que j’ai lu, vu et entendu les concernant. La meilleure des réponses c’est aujourd’hui sur le terrain. Je pense qu’ils remettent les points sur les ‘’i’’.»

« J’ai voté pour Blanc en un »

Forts de leurs six victoires consécutives en championnat, les Parisiens règnent sur la L1 avec trois points d’avance sur l’OL. Et pour Gourvennec, Laurent Blanc n’est pas étranger à cette réussite qui pourrait se conclure par un quadruplé historique (L1-Coupe de la Ligue-Coupe de France-Trophée des Champions). Alors, pour l’ancien meneur de jeu, il n’y a pas photo, Blanc est le meilleur entraîneur cette saison.

« Je ne veux pas vous dire pour qui j’ai voté en deux et en trois, mais, en un, j’ai voté pour Laurent Blanc, confesse-t-il. La fin de saison lui donne raison, dans son attitude, dans le fait qu’il s’est défendu normalement. Il est resté très calme et je pense qu’il a toujours bien ‘’drivé’’ son équipe. Ils ont fait un exploit phénoménal à Chelsea. Contre le Barça, ils ont été battus par plus forts, et je le redis, ils ont déjà gagné le Trophée des Champions, la Coupe de la Ligue, ils vont vers un titre et un quatrième trophée (finale de Coupe de France face à Auxerre le 30 mai, ndlr). » A moins que Guingamp ne relance le championnat ce vendredi en jouant un mauvais tour aux hommes de celui qu’il défend avec conviction.

NC avec PYL