RMC Sport

PSG: Juninho dénonce la cupidité et l'ingratitude de Neymar

Dans un entretien accordé au Guardian, le directeur sportif de l'OL, Juninho, dénonce le comportement d'une partie de la société brésilienne, en prenant pour exemple Neymar, venu selon lui au PSG "uniquement pour l'argent", et incapable de montrer de la gratitude. L'ancien milieu de terrain reconnaît toutefois que son compatriote ne fait que mettre en application ce qu'on lui a appris depuis l'enfance.

Juninho dit aimer le Brésil plus que tout autre endroit, mais il ne comprend plus son pays. Dans un entretien publié ce mardi par le Guardian, le directeur sportif de l’OL évoque longuement la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement Bolsonaro, déplore l’arrivée de ce dernier au pouvoir, et pointe aussi les inégalités dans la société ainsi que le manque d’éducation et de valeurs au sein de la population. En prenant pour exemple un certain… Neymar.

"Au Brésil, on nous apprend à nous soucier uniquement de l’argent, alors qu’en Europe les gens ont une autre mentalité, assure l’ancien milieu de terrain. Moi-même, inconsciemment je me suis fait un plan de carrière dans ma tête (quand il était jeune, ndlr), je voulais aller dans un gros club au Brésil, et pas uniquement pour l’aspect sportif… Parce qu’on m’avait appris à aller vers ceux qui payaient le mieux. C’est la façon de faire brésilienne."

"Le PSG lui a tout donné, et maintenant il souhaite partir avant la fin de son contrat. C’est pourtant le moment de donner en retour."

Et "Juni" d’évoquer la star du PSG: "Regardez Neymar, poursuit-il. Il a signé à Paris uniquement pour l’argent. Le PSG lui a tout donné, tout ce qu’il voulait, et maintenant il souhaite partir avant la fin de son contrat. Mais c’est pourtant le moment de donner en retour, de montrer de la gratitude. C’est un échange, il faut le comprendre. Neymar se doit de donner tout ce qu’il a sur le terrain, de montrer un total dévouement, et du leadership. Mais le problème est que l’establishment au Brésil a la culture de la cupidité. Il veut toujours plus d'argent."

S’il critique clairement l’attitude de son compatriote, Juninho ne veut toutefois pas l’accabler, celui-ci étant à ses yeux le produit d’un système malade. "Il fait juste ce qu’il a appris, observe le dirigeant. J’ai besoin de différencier Neymar en tant que joueur et Neymar en tant que personne. En tant que joueur, il fait partie des trois meilleurs au monde, au même niveau que Cristiano Ronaldo et Leo Messi. Il est rapide, coriace, il peut marquer et faire des passes décisives comme un vrai numéro 10. Mais en tant que personne, je pense qu'il est coupable, il doit se remettre en question et grandir. Mais pour le moment, il fait juste ce que la vie lui a appris à faire."

dossier :

Neymar

CC