RMC Sport

PSG: la mise au point d'Accor, qui a bien honoré son contrat pour la saison

Après avoir expliqué sur BFMTV qu'Accor pourrait ne pas verser au PSG l'intégralité de la somme prévue dans son contrat de sponsoring en cas d'arrêt définitif de la saison de Ligue 1, le patron du groupe hôtelier Sébastien Bazin est revenu sur ses propos sur Europe 1.

Il estime s'être "pris un peu les pieds" dans le tapis. Il y a deux jours, sur le plateau de BFMTV, Sébastien Bazin, PDG d'Accor, avait déclaré que le groupe hôtelier ne procéderait "probablement pas" au prochain versement qu'il doit au PSG si la saison 2019-2020 de Ligue 1 ne se terminait pas après la crise sanitaire.

"Les sponsors ne peuvent pas donner d'argent s'il n'y a pas de visibilité. (...) Le 1er juillet, il faudrait que ça reprenne, sinon ce ne sera probablement pas versé. Pour moi, ce championnat doit reprendre", avait-il expliqué. Il est revenu sur ses propos ce dimanche au micro d'Europe 1.

"Une tempête dans un verre d'eau"

"Nous avons des liens contractuels. Accor les a toujours respectés et les respectera toujours. Nous avions déjà payé l'intégralité de la saison 2019-2020 donc c'est une tempête dans un verre d'eau", a-t-il rectifié. Accor, dont l'activité est bouleversée en raison de l'épidémie de coronavirus, est le sponsor du club de la capitale depuis l'été dernier. Les propos de son patron sur BFM concernaient-ils la saison prochaine?

"Tout va bien et on est très fiers d'être associé au PSG. Je faisais allusion au fait que quand on est sponsor, on veut de la visibilité. Mais en même temps, c'est dans les mauvais moments que l'on reconnaît ses amis et ceux qui sont là pour vous. Dans les moments de tempête et de joie, nous serons aux côtés des gens avec lesquels nous sommes partenaires. Il n'y a pas lieu de polémiquer", a insisté Sébastien Bazin. La Ligue 1 est suspendue depuis le 13 mars et aucune date de reprise n'a pour le moment été fixée. 

>> Le sport impacté par le coronavirus, toutes les infos en direct

RR