RMC Sport

PSG-LOSC: avant le Real, Icardi et Di Maria assurent une victoire tranquille

Sans forcer leur talent, les Parisiens ont pris le dessus sur le LOSC ce vendredi au Parc des Princes, lors du match d’ouverture de la 14e journée de Ligue 1 (2-0). On attendait Neymar, qui a fait son retour après un mois et demi d’absence. On a surtout vu Mauro Icardi et Angel Di Maria, comme souvent cet automne.

La dernière fois que Paris et Lille s’étaient croisés, ça s’était très mal passé pour le club de la capitale. Le 14 avril dernier, à Pierre-Mauroy, les Dogues avaient humilié les Parisiens (5-1) et retardé d’une semaine leur sacre. La donne s’est avérée bien différente ce vendredi au Parc des Princes, un stade où le LOSC n’a plus gagné depuis 1996. La disette n’est pas finie pour eux après la victoire parisienne acquise en première période (2-0).

Retour en douceur pour Neymar

L’information de cette rencontre entre le champion et son dauphin, c’était le retour de Neymar, absent des terrains avec Paris depuis début octobre. Remis de sa blessure aux ischio-jambiers, le Brésilien était aligné au sein d’un trident avec Mauro Icardi et Angel Di Maria, les principaux artificiers parisiens depuis le début de la saison. L’ex-Barcelonais n’a rien perdu de sa qualité de conservation de balle, mais le rythme lui fait logiquement défaut.

>>> Revivez PSG-Lille action par action

Actif en première période, Neymar a obtenu quelques fautes, fait plaisir aux spectateurs avec une talonnade astucieuse dans la surface adverse et conduit l’attaque qui a mené au but du break. Mais balle au pied, l’attaquant a peiné dans ses duels et a peu pesé sur la cage de Mike Maignan. Après la pause, le Brésilien s’est effacé avant de laisser sa place à Kylian Mbappé. Ni vraiment applaudi, ni sifflé, il a regagné directement les vestiaires. Une reprise moyenne donc, à quatre jours d’un déplacement à Bernabeu face au Real Madrid en Ligue des champions.

>>> Abonnez-vous à RMC Sport pour voir Real-PSG mardi en exclusivité

Icardi et Di Maria ne faiblissent pas

Entre les absences récurrentes de Neymar et celles plus rares mais remarquées de Kylian Mbappé depuis septembre, les deux attaquants argentins tiennent des rôles prépondérants dans les victoires parisiennes depuis début septembre. Avant la trêve internationale, ils avaient déjà mené le PSG à la victoire à Brest (1-2). Mauro Icardi et Angel Di Maria ont remis ça face à Lille.

Le premier, toujours aussi létal, n'a eu aucun mal à concrétiser l'offrande d'Idrissa Gueye (17e). Marquer à 50cm de la ligne de but, l'ancien Intériste sait faire. Le second, servi par Julian Draxler, a parfaitement ouvert son pied pour offrir deux buts d'avance à Paris (31e). A eux deux, Icardi et Di Maria marquent 45% des buts du PSG depuis le début de la saison. Ça suffit pour gagner et faire oublier les pépins physiques du duo Neymar-Mbappé.

Objectif Madrid

Un clean sheet gardé grâce à deux bonnes parades de Keylor Navas en début et en fin de match, un peu plus d'une heure de jeu pour le revenant Neymar et 25 minutes de jeu pour Kylian Mbappé (qui a remplacé le Brésilien à la 65e), deux nouveaux buts pour Mauro Icardi et Angel Di Maria, une victoire logique face à des Lillois trop démunis en attaque... C'est une soirée plutôt idéale pour les hommes de Thomas Tuchel avant de retrouver le Real. Tout juste a-t-il peut-être manqué un but d'Edinson Cavani, entré en jeu pour un petit quart d'heure de jeu... L'Uruguayen, toujours aussi aimé des fans, apparaît nettement distancé par Icardi dans la course au poste de buteur.

Paris compte désormais onze points d'avance en tête du championnat devant l'OM, qui se déplace à Toulouse dimanche. Lille est toujours au ralenti (une victoire, un nul et trois défaites sur ces cinq derniers matches) et risque de quitter la première moitié de tableau à l'issue de cette 14e journée. Des soucis loin de deux du PSG, qui a maintenant la première place du groupe A en Ligue des champions dans son viseur pour son déplacement de mardi à Madrid.

N.B