RMC Sport

PSG-Monaco: "Pochettino s'est fait manger par Kovac", selon Rothen

Jérôme Rothen, ancien joueur du PSG et membre de la Dream Team RMC Sport, a beaucoup apprécié la performance de Monaco, vainqueur au Parc des Princes, dimanche (0-2). Il salue la prise de risque de Niko Kovac et s'inquiète pour Mauricio Pochettino et ses joueurs.

Monaco a récité la partition parfaite pour s'imposer sur le terrain du PSG (0-2), dimanche. Pour Jérôme Rothen, ce succès porte incontestablement la patte du maestro Niko Kovac qui avait mis en place un système pour faire en sorte de bloquer Mbappé, mais également les latéraux. Sofiane Diop, Aurélien Tchouaméni ou Kevin Volland ont réussi à jouer à contre-emploi pour y parvenir avec brio.

"Chacun avait sa mission, estime dans l'After Jérôme Rothen, ancien joueur du PSG, désormais consultant pour RMC Sport. Pochettino s'est manger par Kovac. Il a des idées très rafraichissantes en prenant des risques en Ligue 1 et des fois, il l'a pris dans la tête. Dimanche, c'était des idées basées sur l'adversaire. Il faudrait lui demander mais je pense qu'il estime que son équipe est au-dessus de toutes les autres, sauf le PSG et il a tout fait en fonction du PSG."

L'ancien international français se montre en revanche beaucoup plus inquiet avec le PSG, balayé cinq jours après son exploit à Barcelone en Ligue des champions (1-4). "C'est un PSG qu'on est trop habitué à voir en Ligue 1, quasiment inoffensif, regrette-t-il. Il a éprouvé énormémement de difficultés à mettre l'équipe adverse sur le reculoir, à se créer des occasions. Ce n'est pas bon signe pour le PSG. On ne peut pas dire qu'ils étaient éprouvés physiquement parce qu'ils ont eu cinq jours de récupération. C'est un problème de mental, d'approche de cette rencontre. Depuis le début de l'année, ils gèrent mal les chocs en Ligue 1, avec des défaites contre des grosses équipes. C'est un PSG décevant. Quand on est champion en titre et qu'on joue la gagne, on ne peut pas se permettre de laisser autant de points à domicile. Le plus inquiétant, c'est cette impuissance et je ne suis pas sûr que Pochettino arrive à corriger ça en quelques semaines."

"Sans Neymar, ni Verratti, je vois des équipes bien supérieures au PSG cette année"

"Je n'étais pas inquiet avant ce match mais je le suis maintenant pour le PSG parce qu'ils étaient attendus, poursuit-il. L'approche est compliquée pour certains qui ont du mal à se mettre dans le dur. Collectivement, c'est une équipe qui du mal à répondre à certaines exigences du haut-niveau. Quand une équipe comme Monaco leur propose quelque chose de différent de ce qu'is ont eu en début d'année, ils sont sans réponse, On peut toujours mettre la faute sur les absents. Verratti est indispensable à cette équipe au milieu de terrain. Mbappé a fait quelque chose de formidable au Barça mais quand le collectif a un peu plus de mal, il n'existe pas. Neymar est capable d'exister mais il n'était pas là dimanche. Il faut prier pour que Neymar et Verratti finissent l'année et ne ratent pas un match. Si c'est le cas, je ne suis pas inquiet. Si ce n'est pas le cas, je vois des équipes bien supérieures au PSG cette année."

avec Nicolas Pelletier