RMC Sport

PSG-OL: la réaction hallucinée de Paredes et Rafinha après la sortie de Messi

Leandro Paredes et Rafinha ont affiché leur incompréhension sur le banc de touche au moment où Lionel Messi, remplacé à la 76e minute de jeu, les a rejoints, dimanche lors de PSG-OL (2-1).

Le remplacement de Lionel Messi a étonné beaucoup de monde, dont le principal intéressé. Mais aussi ses coéquipiers. Une séquence captée par les caméras de télévison montre en effet Leandro Paredes et Rafinha, hallucinés de voir leur coéquipier les rejoindre sur le banc de touche. L’ancienne star du Barça a quitté le terrain après 76 minutes de jeu pour céder sa place à Achraf Hakimi. Une décision que l’Argentin n’a pas comprise et il l’a fait savoir à Mauricio Pochettino, son entraîneur en ne lui serrant pas la main à sa sortie.

Paredes et Rafinha, qui ne sont pas entrés en jeu dimanche, s’en sont aussi étonnés. Leur regard marque une grande incompréhension. Paredes, compatriote de Messi, écarte les bras pour amplifier son étonnement à côté de Messi installé, lui, sur son siège le regard dans le vide et visiblement très déçu d’avoir quitté ses partenaires. Depuis son arrivée à Paris cet été, l’attaquant n’a pas encore marqué mais il a touché la barre sur un coup franc dimanche.

A l’issue de la rencontre, Pochettino a tenté de dédramatiser cet évènement. "Je pense que tout le monde sait qu’on a beaucoup de très bons joueurs, avec un effectif de 35 personnes, a expliqué le technicien argentin en conférence de presse. On doit faire des choix, dans le groupe puis dans le match, en pensant au meilleur pour l’équipe et pour chaque joueur. Parfois, les décisions sont positives ou non, mais c’est pour ça qu’on est entraineur et debout à côté du banc de touche, pour prendre des décisions. Ça peut plaire ou non."

"Je lui ai demandé comment il allait, il m'a dit qu'il allait bien, sans problème", a conclu le technicien argentin. Mais ce remplacement de faire encore parler dans les prochains jours. Paris a rendez-vous dès mercredi sur le terrain de Metz (21h, 7e journée de Ligue 1).

NC