RMC Sport

PSG-OM: accusé de propos racistes par Neymar, Alvaro est soutenu par Toko-Ekambi

Dans des propos rapportés par Marca, l'attaquant de l'OL Karl Toko-Ekambi, qui a côtoyé Alvaro Gonzalez à Villarreal, assure que le défenseur de l'OM n'est pas raciste et qu'il n'a jamais commis le moindre dérapage lorsqu'ils évoluaient sous le même maillot.

Le Classique PSG-OM (0-1) est maintenant passé depuis huit jours, mais en coulisses, le match se poursuit. Autour d'un point précis: les accusations de racisme visant Alvaro Gonzalez. Selon Neymar, le défenseur espagnol de Marseille aurait prononcé à son encontre des insultes racistes durant la partie, ce qui l'a mis hors de lui. Le Brésilien a d'ailleurs été expulsé. Une affaire sérieuse, que la commission de discipline de la LFP a placé mercredi dernier en instruction avant de prendre, ou non, des sanctions.

L'instance veut avoir le temps de consulter toutes les images à disposition, et devrait probablement observer la séquence isolée ce week-end par une chaine brésilienne, sur laquelle Alvaro traiterait Neymar, selon plusieurs experts en lecture labiale, de "singe". En attendant la décision de la commission, l'OM est tout de même venu au soutien de son défenseur, assurant que celui-ci n'est pas raciste. Ce qu'estime aussi un joueur de l'OL: Karl Toko-Ekambi.

"C'est un super mec"

Transféré d'Angers à Villarreal à l'été 2018, l'attaquant camerounais a côtoyé lors de sa première saison espagnole Alvaro Gonzalez dans le vestiaire du sous-marin jaune. Et il n'en pense visiblement que du bien.

"On parle beaucoup de cette affaire en France, explique Karl Toko-Ekambi, selon des propos rapportés ce lundi par Marca. Mes coéquipiers (à Lyon) m'ont interrogé au sujet d'Alvaro et je leur ai dit que c'est un super mec. A aucun moment, il n'a prononcé une parole raciste (à Villarreal). Je suis moi-même noir et il n'a jamais fait référence à la couleur de quelqu'un."

Aussi, Toko-Ekambi a du mal à croire que le défenseur marseillais ait pu se laisser aller à un tel dérapage. Et si c'est le cas, il refuse de le cataloguer comme raciste. "Alvaro a été l'un des premiers avec lesquels j'ai parlé à mon arrivée, il m'a toujours fait rire, il essayait de parler français pour m'aider à m'adapter, et m'a appris l'espagnol, poursuit le joueur de l'OL. (...) S'il a dit quelque chose, je suis sûr qu'il n'est pas raciste. Alvaro n'est pas comme ça."

dossier :

Neymar

CC