RMC Sport

PSG-OM: "Ce match va être chaud", promet Villas-Boas

Quatre mois après le premier Classique de la saison en Ligue 1, qui avait provoqué des polémiques pendant plusieurs semaines, le PSG et l'OM se retrouveront mercredi pour le Trophée des champions. Pour Villas-Boas, pas question de de freiner en agressivité. L'entraîneur portugais préfère quand le duel entre les deux équipes est "chaud".

Avant le Trophée des champions entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille mercredi (21h), l'OM avait décidé ce lundi d'envoyer Nemanja Radonjic en conférence de presse. Une manière peut-être d'arrondir les angles en évitant de présenter Dimitri Payet au franc-parler avéré ou Alvaro Gonzalez, après les accusations de racisme de Neymar, pour ce match qui s'annonce très tendu, quatre mois après le premier Classique de la saison.

Un Classique qui s'annonce tendu

Le 13 septembre dernier, l'OM avait réalisé l'exploit de s'imposer au Parc des Princes (1-0) mais le match avait provoqué de nombreuses polémiques pour des mots et des coups échangés sur et en-dehors du terrain. Interrogé sur la tension qui pourrait entourer la rencontre de mercredi, André Villas-Boas a toutefois fait monter la pression.

"Non, je préfère quand un Classique est chaud. Et on a la demande des supporters de répondre avec agressivité. Oui, le match était incontrôlable à la fin, mais plus à cause des provocations des autres. Mais pour que l'OM se fasse cartonner, on n'a pas besoin de jouer contre le PSG pour ça", a indiqué l'entraîneur portugais en conférence de presse lundi.

"Nous n'irons pas provoquer le PSG"

Alors que les joueurs parisiens souhaiteront prendre leur revanche, notamment Neymar - qui avait accusé Alvaro de racisme et qui a retrouvé l'entraînement lundi -, Villas-Boas a précisé être conscient que "ce match va être chaud". D'autant plus que l'enjeu du match, à savoir remporter le Trophée des champions, pourrait ajouter à cette tension palpable.

Nemanja Radonjic, qui a joué les treize dernières minutes du match de septembre face à Paris, a assuré de son côté que les joueurs de l'OM "n'iront pas provoquer le PSG". "Nous y allons pour jouer au foot, montrer ce dont nous sommes capables et, j'espère, gagner ce trophée", a ajouté le Serbe. Une communication lisse, exactement ce que pouvait espérer l'OM. Avant que Villas-Boas ne vienne remettre un peu d'huile sur le feu avant ce match.

DM