RMC Sport

PSG-OM: "Dans quelques années la L1 n’existera plus", le cri d'alarme du militant écologiste qui est entré sur la pelouse du Parc

Militant écologiste pour Dernière Rénovation, un collectif de résistance civile climatique, Loïc a réussi à pénétrer sur la pelouse du Parc des Princes dimanche soir, interrompant brièvement le Classique PSG-OM (1-0) en clôture de la 11e journée de Ligue 1. Il a expliqué son geste.

"Je m’appelle Loïc. J’ai 32 ans. Je m’apprête à perturber le match PSG-OM ce soir au Parc des Princes." A quelques heures du Classique, le militant écologiste du mouvement Dernière Rénovation avait annoncé la couleur. Il est passé des paroles aux actes, à la 38eme minute de la plus médiatisée des affiaches de Ligue 1.

Après avoir enjambé les panneaux publicitaires, Loïc s’est précipité sur le but de Gianluigi Donnarumma pour s’accrocher au filet, ce qu’il n’a pas eu le temps de faire puisqu’il a immédiatement été intercepté puis évacué par les forces de sécurité.

>> PSG-OM (1-0): les réactions en direct

"J'ai décidé d'entrer en résistance civile et faire tout ce qui est non-violemment nécessaire afin de protéger ceux que j'aime"

"J’aime ce sport, mais je prends de moins en moins plaisir à regarder la Ligue 1, car dans quelques années, ça n’existera plus, a-t-il expliqué sur le compte Instagram du collectif Dernière Rénovation. Il n'y a rien de plus important pour moi que ma mère et ma petite sœur. On va vers un avenir où elles ne seront plus en sécurité, où les paysages de Provence et les calanques dans lesquels j'ai grandi avec mes meilleurs amis sont voués à disparaître. C'est intolérable. Je ne peux plus regarder ces drames nous foncer dessus sans rien faire. J'ai décidé d'entrer en résistance civile et faire tout ce qui est non-violemment nécessaire afin de protéger ceux que j'aime.”

Face au dérèglement climatique, le mouvement "Dernière Rénovation" se bat pour faire bouger les lignes et surtout le gouvernement, afin que celui-ci s’engage de manière crédible et efficace sur l'isolation des bâtiments. Avant cette action au Parc des Princes, d’autres avaient été menées dans le sport, notamment à Roland-Garros (une militante s'était attachée au filet lors de la demi-finale hommes entre Ruud et Cilic) et cet été sur les routes du Tour de France.

ABr