RMC Sport

PSG-OM: suspendu quatre matchs, Di Maria déplore une sanction "dure"

Invité d'une radio en Argentine, Angel Di Maria a brièvement commenté sa suspension de quatre matchs pour son crachat en direction d'Alvaro Gonzalez. Le joueur du PSG a expliqué que son geste avait été la conséquence de "mots" qui ne lui ont pas plu.

"La sanction est dure et difficile". Angel Di Maria a réagi à sa suspension de quatre matchs ferme, infligée mercredi par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP). Le milieu offensif argentin a été sanctionné pour son crachat vers le défenseur espagnol Alvaro Gonzalez, lors de la défaite 1-0 du Paris Saint-Germain contre l'Olympique de Marseille le 13 septembre.

>> Abonnez-vous à l'offre groupée RMC Sport + Téléfoot pour ne rien manquer des chocs de la Ligue 1

"Des mots qui ne m'ont pas plu"

"Comme nous ne jouons pas en semaine, la sanction devient encore plus longue", a également déclaré Angel Di Maria sur les ondes argentines de Radio Continental. "Ce que j'ai fait, je l'ai fait par réaction parce qu'il y a eu des mots qui ne m'ont pas plu de l'autre côté". Une référence aux accusations de racisme portées par Neymar contre Alvaro Gonzalez? Il n'en a pas dit plus.

La suspension n'empêchera pas le Paris Saint-Germain d'aligner sa star à Reims, dimanche pour la cinquième journée de Ligue 1. Le club de la capitale devra ensuite se passer de lui pour les matchs contre Angers, Nîmes, Dijon et Nantes, soit toutes les dates de championnat prévues en octobre. "El Fideo" sera donc de retour début novembre, pour affronter le Stade Rennais à l'occasion de la dixième journée. 

JA